leral.net | S'informer en temps réel

Sortie malheureuse sur l’affaire Khalifa Sall: Le palais dézingue Mbaye Ndiaye

Pour avoir avoué dans la presse que l’affaire a des relents politiques, le ministre d’Etat Mbaye Ndiaye a reçu, hier, quelques griffes du palais. Il lui est reproché de s’être écarté de la ligne de défense du pouvoir sur ce dossier gênant.


Rédigé par leral.net le Lundi 13 Mars 2017 à 14:11 | | 0 commentaire(s)|

Du côté de la Présidence, on reproche à l’ancien ministre de l’Intérieur d’avoir commis un crime de lèse-majesté en s’écartant de la ligne de défense du pouvoir qui a clamé dans tous les médias que l’affaire est purement judiciaire.

Ramant à contre-courant, M. Ndiaye avait avoué que le dossier Khalifa Sall est en partie politique : « Oui, il y a politisation. Mais elle vient d’où ? De ceux qui le veulent », avait-il soutenu lors d’une conférence sur : « Transparence et Etat de droit » organisée la semaine dernière à la mairie de Yoff.

Il ajoutait : « le Président Macky Sall a les moyens de combattre quiconque veut le combattre. Lorsque quelqu’un s’oppose à lui, il a le devoir de répliquer et de faire face. Il ne faut pas avoir honte de dire que Macky a des moyens légitime d’investiguer, d’auditer les affaires de la République. Il peut l’exercer sur tout dépositaire d’un mandat public, en particulier ceux qui s’opposent à lui. Si l’opposant ne fait pas dans la transparence, le président peut le contrecarrer en utilisant cela légitimement contre lui », avait-il confié à nos confrères.

Avant de renchérir : « Khalifa Sall a décidé de renier tout cela alors que le mandat du président n’est pas terminé. On a voulu tout faire hisser le maire de Dakar au même niveau que l’institution suprême de la République. A partir de ce moment, tout coup donné doit recevoir une réplique. »

Walf Quotidien
 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos