leral.net | S'informer en temps réel

Supposé rapprochement Macky-Karim: Aïcha Guèye, militante du Pds, dénonce une tentative de démantèlement du parti libéral

« La mise en perspective historique de la formation d’un nouveau gouvernement devant consacrer le retour de la Primature, ouvre malheureusement un cycle de manipulations qui cherchent à faire passer Karim Wade pour un futur allié de Macky Sall. Comment le Parti démocratique sénégalais qui a, avec enthousiasme, appelé à une large coalition de l’opposition en direction des prochaines Législatives, peut-il coopérer avec l’adversaire commun dans ce contexte ? »


Rédigé par leral.net le Mardi 1 Mars 2022 à 16:01 | | 0 commentaire(s)|

Cette question est posée par Aïcha Guèye, militante du Pds. Depuis Genève, elle recadre les auteurs de ce qu’elle prend pour des « manipulations ». Elle précise qu’au Pds, l’heure est à la remobilisation des troupes pour reconquérir le pouvoir en 2024, après que le candidat, régulièrement plébiscité via un congrès en 2015, a été écarté injustement de la présidentielle de 2019. « Quand tu te relèves, ne retourne pas vers ceux qui t'ont mis à terre. Nous tenons cette sagesse de Nelson Mandela, le héros de la lutte contre l’Apartheid. Ce dernier, par sa résistance proverbiale à l’oppression et à l’arbitraire, a administré la preuve que la seule vérité est révolutionnaire », rappelle Aicha Guèye.

Ainsi, elle précise que ceux qui véhiculent « ces contrevérités, n’ignorent pas que depuis 2013, le Pds subit les foudres de son bourreau, qui n’a jamais manifesté la moindre once de pitié envers le parti ». D’ailleurs, pendant qu’on porte de fausses allégations sur un supposé rapprochement entre Macky Sall et Karim Wade, « l’Alliance pour la république continue dans sa tentative, vouée à l’échec, de démantèlement du parti, fondé par le président Abdoulaye Wade ».

« Quand on se battait pour la libération de Karim Wade chargé sans preuve par un tribunal d’iniquité, où l’on n’écoute pas les défenses de l’accusé et condamné machiavéliquement, certains se sont tus et d'autres sont restés complices. Puisque, cela les arrangeait de voir le fils de l’ancien président de la République écarté de la course. Avec nonchalance, ils préconisaient qu’on laissât la justice faire son sinistre travail, tout en sachant qu'on s'apprêtait à éliminer un sérieux concurrent du président sortant », se plaint Aicha Guèye.

Sous ce registre, elle évoque les dernières sorties du ministre d’Etat Karim Wade, portant la marque de sa qualité d’opposant au régime en place. D’après elle, Karim n’a jamais arrêté de démonter, par des arguments solides, la politique de Macky Sall. « En républicain et homme d’Etat accompli, il a cependant apporté son soutien au peuple sénégalais, à travers le président Macky Sall, lorsqu’une dure épreuve frappe la Nation comme ce fut le cas avec le Coronavirus ou en temps d’allégresse, quand on a remporté, pour la première fois de notre Histoire, la Coupe d’Afrique des nations de football. Hors de ces faits isolés, la démarche de Karim est cohérente et il ne saurait exister d’amalgame ou de tortuosité que dans la tête des menteurs et autres manipulateurs, prédisposés à une vision tragique de leur avenir politique par le retour annoncé de Wade-fils », retient-elle.

Fort heureusement, dit-elle, « le mensonge a une date de péremption. Puisque, le peuple a finalement compris que tout était basé sur des illusions ! ». « Karim Wade a pu tenir durant toutes ces années et voilà qu'il aperçoit le bout du tunnel, vous nous sortez des « retrouvailles libérales » au crépuscule du règne de MackySall », proteste-t-elle.

A la lumière des résultats, engrangés aux dernières élections auxquelles il a participé en 2017 et en 2022, le Parti démocratique sénégalais a démontré qu’il reste la première force d’opposition au Sénégal. Et, il aura raison des combines et combinaisons en cours ailleurs, dès que Karim Wade reviendra au bercail. C’est cela, insiste-t-elle, qui fait peur. Pour le reste, le chien aboie, la caravane passe.

« On ne vous calcule même pas. Nous avons notre feuille de route et nous y tenons. Karim Wade est notre candidat. Et, nous serons à ses côtés pour la présidentielle de 2024 », promet Aïcha Guèye.

Ousmane Wade

Titre de votre page Titre de votre page