Leral.net - S'informer en temps réel

Surpris sur la femme d’autrui, Mor Ndoye raconte sa mésaventure

Rédigé par leral.net le Lundi 20 Janvier 2014 à 11:25 | | 0 commentaire(s)|

Une affaire de mœurs a bruyamment secoué, ces derniers temps, le quartier Mbambara de Saly. Un homme, qui a été surpris dans son lit avec une femme mariée, a été séquestré avant de réussir, par on ne sait quel stratagème, à s’enfuir par la fenêtre, abandonnant ses vêtements. Mor Ndoye raconte sans pudeur sa mésaventure.


Surpris sur la femme d’autrui, Mor Ndoye raconte sa mésaventure
L’homme éprouve du plaisir à revenir sur cet épisode de sa vie, comme un revenant de guerre qui brandit fièrement son trophée. Depuis toujours, narre-t-il, il avait des visées sur cette dame qui était d’une beauté rare. Originaire du Fouladou, O.S vivait avec son mari dans le quartier depuis des années. ”Je ne vivais que pour elle et à tout instant, je rêvais d’elle”, avoue de façon perverse Mor Ndoye qui indique qu’il avait de la chance de la voir chaque matin. “Comme son domicile n’avait pas de l’eau de robinet, elle venait chaque matin chercher le liquide précieux dans ma chambre et, bizarrement, elle ne portait pas d’habits. Elle avait juste un pagne transparent qu’elle attachait au-dessus de ses seins”, narre-t-il. Un jour, sans hésiter, il la tire vers lui et la dame n’a opposé aucune résistance. Poursuivant, il a indiqué avoir, à deux reprises, fait l’amour avec elle dans sa chambre.

Surpris par un parent du mari qui a ameute ses cousins et frères, Mor Ndoye sera séquestré durant des minutes dans sa chambre par ces derniers qui voulaient le lyncher à mort. Sentant que sa vie était en danger, il s’est sauvé tout nu par la fenêtre, abandonnant ses habits. Un arrêt de mort était signé par le mari cocu et ses parents qui ont, des jours durant, déclenché une chasse à l’homme contre sa personne à travers le quartier. Grâce à certains notables du quartier, un compromis a été trouvé, car “les notables ont minimisé cette histoire en les mettant en garde sur tout ce qui pourrait m’arriver”, soutient Mor Ndoye.

Le mari cocu n’a pas baissé les bras, cherchant à l’atteindre mystiquement. Et, c’est ainsi qu’il l’a rendu impuissant pendant deux ans.

Déboussolé et ne sachant quoi faire, il a gardé le secret durant tout ce temps jusqu’au jour où il s’est rendu auprès de ses parents à Sakh Sall, derrière Ngaye Mékhé, pour consulter un guérisseur. C’est ce marabout qui a réussi à le soigner et désormais, il est complètement guéri de son impuissance.

Source: L’Observateur


Titre de votre page