leral.net | S'informer en temps réel

Suspension de la grève dans les universités: A Ziguinchor, les étudiants ne parlent pas le même langage


Rédigé par leral.net le Jeudi 31 Mai 2018 à 11:12 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos

A l’Université Assane Seck de Ziguinchor, les étudiants ne parlent pas le même langage. Le camp reçu par le Président de la République a annoncé la reprise des cours dès lundi. Tandis qu’autre camp annonce la poursuite du mot d’ordre de grève...

A la suite d’une assemblée générale tenue hier matin, les délégations d’étudiants reçus par le Président Macky Sall ont appelé la suspension du mot d’ordre de grève décrété à la suite de la mort de Fallou Sène à l’UGB. « Nous nous sommes réunis dans la journée du mardi 29 mai à 17h, jusqu’au lendemain mercredi 30 mai 2018 à 2h du matin. A l’issue de cette rencontre marquée par la présence de tous les présidents d’UFR, nous avons, d’un commun accord, décidé de lever le mot d’ordre que nous avions décrété à la suite de la mort de notre camarade Fallou Sène de l’université Gaston Berger de Saint-Louis. Dès ce lundi, nous allons reprendre les cours », a indiqué le porte-parole du jour des étudiants, Issakha Ndiaye, ajoutant dans la foulée, la reprise des cours le lundi prochain.

« Je dois vous avouer que nous sommes rentrés satisfais après notre rencontre à Dakar avec le chef de l’Etat, Macky Sall. Par ailleurs, nous allons mettre en place un comité de suivi pur suivre tous ses engagements », a ajouté M. Ndiaye, cité par L’Observateur.

En revanche, signale Pressafrik.com, un nouveau collectif qui a vu le jour après la mort de Fallou Sène, continue à réclamer la lumière sur cette affaire. Ces membres annoncent qu’ils ne comptent pas reprendre les cours.

« Nous ne sommes pas satisfaits des informations qu’ils ont données. Il n’y a pas un seul point de nos revendications qui a été considéré. Nous n’avons pas besoin de réduction des tickets de restauration et une augmentation des bourses. Nous ne sommes pas affamés. Nous voulons seulement que justice soit faite pour Fallou Sène», persiste et signe le porte-parole du dit collectif, Al Gassimou Diallo.