leral.net | S'informer en temps réel

TEKKI à tout prix, même sans masque ! ( Ibrahima Fall , Chef de Cabinet )

Dans ce contexte difficile où notre pays, confronté à une seconde vague virulente et mortelle, est poussé à puiser dans les génies sénégalais et celui du corps médical les ressources nécessaires pour faire face à la pandémie, des gens malintentionnés et imbus du vœu de faire échouer la riposte nationale s’agitent dans tous les sens, poussant dés fois le ridicule jusqu’à avancer de graves accusations sur lesquelles, ils ravaleront leur langue, devant la vérité des faits.


Rédigé par leral.net le Mardi 22 Décembre 2020 à 22:45 | | 0 commentaire(s)|

Le député Mamadou Lamine Diallo a été certainement malmené par le virus au point de perdre le raisonnement pour un intellectuel qui se gausse de la rigueur scientifique. Je ne lui en voudrai, nullement, à cet honorable député qui comble son manque de représentativité par une arrogance et un langage ordurier que ni l’éducation encore moins les charges du ministre de la Santé et de l’Action sociale ne lui permettent de commenter. Cette option volontaire de ne pas répondre aux coups de pieds de l’âne est une décision réfléchie du Ministre de la Santé et de l’Action sociale, depuis le début de cette guerre médicale, qui veut ainsi éviter de gaspiller ses munitions.
Pour ce challenge important et stratégique pour le pays, le ministre Abdoulaye Diouf Sarr opte volontairement pour se consacrer exclusivement à la recherche de solutions, avec ses équipes, pour maintenir la tendance d’une riposte effrénée, faite de sacrifices immenses et risques incalculables pour le serviteur de la Nation qu’il est. Aucune attaque personnelle, aucun jugement de valeur, aucune bave ne saurait atteindre ou salir sa réputation, encore moins décourager sa partition dans ce combat national où le député, représentant du peuple, devrait être un maillon essentiel dans la riposte mais pas le fossoyeur attitré des efforts déployés, des acquis obtenus par la persévérance du corps médical sénégalais.
Des sujets portant sur le Fonds Covid-19 initiés par le chef de l’Etat, comme celui des centres de traitement, de leur fonctionnement et de leur apport global dans la riposte, l’avis des spécialistes parait plus indiqué que les délires d’un narcissique. C’est d’ailleurs bien bizarre qu’un parlementaire, qui estime être dans ses droits d’interpeller l’Etat, ignore, sur le plan officiel, le travail abattu par ses pairs, à travers une mission d’enquête rondement menée et dont les résultats restent éloquents sur tous les aspects de la gestion. Au moins, d’autres opposants, moins excités que le Président du mouvement Tekki, ont reconnu, pour s’en féliciter, l’effort manifeste de l’Etat dans la mise à niveau des structures de santé mais aussi dans l’équipement, la motivation et l’écoute apportées aux équipes de soignants.
La mauvaise foi de Mamadou Lamine Diallo, poussée à l’extrême, présente, dès lors, le Ministre de la Santé et de l’Action sociale comme un vulgaire escroc, empêtré dans le business-Covid pour récolter l’écharpe de la Mairie de Dakar. Cette insulte révulse à tel point que ceux qui connaissent le ministre de la Santé et de l’Action sociale peuvent se surprendre de le voir répondre à des insanités. Ce n’est vraiment ni son style, encore moins son rôle dans cette phase cruciale de la lutte.
Ibrahima Fall
Chef de Cabinet du Ministre de la Santé et de l’Action sociale



Cliquez-ici pour regarder plus de videos