Tambacounda : La tête de liste de la coalition "Joyyanti" écroué pour vol


Rédigé par leral.net le Mercredi 9 Août 2017 à 12:28 | | 0 commentaire(s)|

Tambacounda : La tête de liste de  la coalition "Joyyanti" écroué pour vol
Triste sort pour Medoune Seck, tête de liste de coalition « Joyyanti » à Tambacounda. En plus de la raclée qu’il a subie aux des Législatives du 30 juillet, le représentant d'Abdoul Mbaye séjourne en prison pour vols. Il est accusé par la notaire Mme Diop dont il est le clerc, d’avoir volé 10 millions de francs.

D’après les éléments de l’enquête, il utilisait le chéquier de la notaire, imitait sa signature et envoyer quelqu’un à sa place pour retirer l’argent à la banque.

Dans sa déposition, la victime a révélé qu’elle s’est rendue compte des retraits frauduleux durant le mois de ramadan. En se présentant à la banque pour une opération, elle apprend que son compte était vide. Lorsqu’elle demande à consulter son relevé de compte, elle découvre qu’un certain Ousmane Faty Cissokho a effectué plusieurs retraits. La déposition faite par Mme Diop le vendredi 4 août dernier a permis aux limiers de cravaté Cissokho. Invité à s’expliquer sur les retraits, il balance Pape Médoune Seck. Ce dernier est cueilli à son tour…au cabinet de la notaire.

Devant les enquêteurs, Pape Médoune Seck tente de nier les faits dans un premier temps, en affirmant avoir effectué les retraits sur ordre de sa patronne. La comparaison du spécimen de la signature de la dame et les signatures sur les chèques révèlent des anomalies.

Pape Médoune Seck finit par avouer les faits qui lui sont reprochés. Il déclare avoir dérobé les chèques et pris pour habitude, histoire de ne pas laisser de traces, d’envoyer des personnes dont Ousmane Faty Cissokho récupérer l’argent.

Il a confié aux enquêteurs avoir utilisé une partie des montants dérobés pour la pré-campagne et pour la campagne de la Coalition Joyyanti. Poursuivant l’enquête, les limiers découvrent que Pape Médoune Seck dispose de 10 millions dans quatre banques et un champ dans la commune de Sinthiou Malème. Pape Médoune Seck et Ousmane Faty Cissokho ont été déférés au parquet ce mardi.

Source: L’Observateur