Leral.net - S'informer en temps réel

Téhéran dénonce l’agression d’une Iranienne par des opposants en Angleterre

Rédigé par leral.net le Samedi 19 Juin 2021 à 17:03 | | 0 commentaire(s)|

Téhéran a affirmé samedi avoir convoqué l’ambassadeur de Grande-Bretagne en Iran pour protester contre ce que la République islamique présente comme l’agression d’une ressortissante iranienne en Angleterre par des membres de l’opposition en exil.
 
Téhéran a affirmé samedi avoir convoqué l’ambassadeur de Grande-Bretagne en Iran pour protester contre ce que la République islamique présente comme l’agression d’une ressortissante iranienne en Angleterre par des membres de l’opposition en exil.
 
Les médias de Téhéran ont rapporté plusieurs incidents vendredi en marge des opérations de vote pour la présidentielle organisées pour les expatriés iraniens, notamment aux Etats-Unis, en Australie et en Grande-Bretagne.
 
Hossein Matin, chargé d’affaires de l’Ambassade d’Iran à Londres a publié sur son compte Twitter une vidéo d’un incident s’étant déroulé selon lui à Birmingham (centre de l’Angleterre) et montrant d’assez loin plusieurs hommes brandissant des drapeaux royalistes iraniens et semblant attaquer une femme.
 
Selon M. Matin, cette femme se rendait dans un bureau de vote supervisé par l’ambassade.
Convoqué au ministère des Affaires étrangères à Téhéran, l’ambassadeur Rob Macaire s’est vu notifier une « protestation officielle et ferme en raison des lacunes concernant la sécurité des bureaux de vote » iraniens installés en Grande-Bretagne, selon un communiqué de la diplomatie iranienne. Cette dernière y dénonce le « très mauvais incident survenu hier à Birmingham (où) une Iranienne a été frappée et insultée ».
 
Depuis plusieurs mois des opposants iraniens en exil animent sur les réseaux sociaux une campagne de boycott de l’élection présidentielle qui s’est tenue vendredi en Iran, et pour laquelle les Iraniens de l’étranger avaient la possibilité de voter dans une centaine de pays, selon Téhéran.
 
En Australie et aux Etats-Unis (pays avec lequel la République islamique n’entretient pas de relations diplomatiques), des opposants iraniens identifiés ont publié des messages vidéo dans lesquels ils dénoncent comme « traitres » et « complices » de la République islamique les Iraniens de l’étranger ayant pris part au vote.
 
Selon les résultats définitifs publiés samedi, la présidentielle a été remportée au premier tour par l’ultraconservateur Ebrahim Raïssi, chef de l’Autorité judiciaire, avec près de 62% des voix.
 
La participation a été officiellement de 48,8%, soit la plus faible mobilisation enregistrée pour un scrutin présidentiel depuis l’instauration de la République islamique en 1979. (AFP)
 
 
 



Source : https://www.impact.sn/Teheran-denonce-l-agression-...


Titre de votre page Titre de votre page