leral.net | S'informer en temps réel

Tension politique au Sénégal : L'appel de Charles Emile Ciss aux coalitions YAW et BBY

La récente sortie des leaders de « Yewwi Askan Wi » ne semble pas tomber dans l’oreille d’un sourd. Face à une tension politique qui prend de l’ampleur, l’ancien Directeur de la Solde, Charles Emile Ciss, appelle les deux parties au dialogue.


Rédigé par leral.net le Jeudi 23 Juin 2022 à 11:18 | | 0 commentaire(s)|

Tension politique au Sénégal : L'appel de Charles Emile Ciss aux coalitions YAW et BBY
En attendant les Législatives, les violences qui sont notées au Sénégal préoccupent Charles Emile Ciss, ancien Directeur de la Solde qui n’a pas caché son inquiétude face à cette situation.

Selon "Rewmi", il invite le pouvoir comme l’opposition au dialogue et à trouver un juste milieu pour le bien du pays. En effet, avec les manifestations qui ont eu lieu vendredi 17 juin 2022, les langues se délient. Nombreuses sont les autorités qui appellent au calme et refusent que le Sénégal bascule dans la violence. La situation politique au Sénégal se détériore de jour en jour, avec la coalition Yewwi askan wi qui invite à une manifestation le 29 prochain et à un « concert de casseroles » mercredi.

Une attitude qui irrite bien l’ancien Directeur de la Solde. Charles Emile Ciss estime que cette situation risque de perturber la quiétude des Sénégalais. « Il faut que le pouvoir comme l’opposition puissent se retrouver autour d’une table et d’arrondir les angles. Ce qui va permettre à chaque partie d’exprimer ses préoccupations et de les examiner de manière réaliste et surtout, apporter des solutions consensuelles et ce, conformément aux garanties constitutionnelles et aux lois et règlements en vigueur. »

Dans le même ordre, il rappelle que la démocratie sénégalaise est l’effort d’une sédimentation, d’échange et de consensus. « A ce titre, elle a toujours été éprouvée mais au final, elle n’a jamais dévié de sa trajectoire. Nous appelons le président de la République à renouer le fil du dialogue avec l’opposition et nous l’invitons à trouver des solutions consensuelles dans le cadre de l’organisation d’élections apaisées. L’opposition aussi doit faire preuve de retenue dans l’organisation des manifestations », souligne l’ancien Directeur général, qui espère que chaque partie fera un effort décisif.

Ndèye Fatou Kébé

Titre de votre page Titre de votre page