leral.net | S'informer en temps réel

Thiès: Pour battre Idrissa Seck, Maodo Malick Mbaye livre sa recette

En marge du séminaire de formation des formateurs, organisé hier à Thiès par l’Agence Nationale de la Maison de l’Outil (Anamo), le Directeur général Maodo Malick Mbaye a été interpellé sur les joutes électorales qui se profilent à l’horizon, et notamment sur la bataille de Thiès. Selon lui, la mouvance présidentielle peut remporter haut la main les élections, à condition d’avoir un cadre de concertations régulières et d’éviter de considérer la Cité du rail comme une simple entité du département de Thiès.


Rédigé par leral.net le Mardi 26 Juin 2018 à 11:11 | | 0 commentaire(s)|

Sur interpellation de la presse, Maodo Malick Mbaye s’est prononcé sur l’actualité politique à Thiès. Selon le président du mouvement Conscience Citoyenne Gem Sa Bopp, la ville de Thiès est sur une bonne rampe pour être remportée par le Président Macky Sall. Cela, grâce à l’approche et à l’engagement de nombreuses personnalités qui soutiennent la réélection du Président Macky sall, mais aussi compte tenu de ses réalisations comme dans le cadre du programme de modernisation des villes (Promo villes), etc.

Alertant, il soutient qu’une présidentielle est une élection qui a sa particularité, surtout celle de 2019 au Sénégal. Sur le plan organisationnel, il a insisté sur la nécessité pour la mouvance présidentielle d’avoir un cadre de concertations régulières pour la ville de Thiès, sans fixation sur l’identité de celui qui dirigerait un tel cadre.

« C’est dans le parti du Président que les difficultés d’opérer des choix se font le plus sentir, mais il est possible de recourir à une coordination rotative. En tout cas, le seul moyen de battre Idrissa Seck, c’est de s’organiser régulièrement, d’avoir un siège fonctionnel qui sera celui de tout le monde et qui sera doté d’un secrétariat permanent. Il ne suffit pas d’avoir une équipe sur le papier pour gagner, et le mondial est en train de le montrer, il faut aussi avoir une stratégie concertée et ceci, dans la discipline », souligne-t-il avant de poursuivre : « nous avons confiance en notre candidat, en ce qu’il a fait à Thiès ; mais nous estimons qu’il faut un cadre de concertations et éviter de prendre la ville comme une simple entité du département ».

Selon Maodo Malick Mbaye, la géographie électorale du département est accidentée avec des localités où il y a peu d’électeurs. Pendant ce temps, le gros lot se trouve dans la ville de Thiès. Ce qui en fait le poumon électoral du département. En plus, lors de la prochaine élection présidentielle, Thiès aura potentiellement 5 candidats, ce qui historiquement n’est jamais arrivé. Il s’agit pêle-mêle de Ngounda Fall Kane, Thierno Alassane Sall, le juge Dème, Idrissa Seck et Cheikh Adjibou Soumaré.

« Ils sont nés dans cette ville où ils ont leurs parents. Et s’ils se présentent à l’élection présidentielle, ils doivent faire face à une forte mobilisation. C’est un problème à prendre en charge dans l’approche. Cela veut dire que la coalition Benno Bokk Yaakaar doit de faire preuve d’une présence assidue sur le terrain. Sur le plan de l’unité, chaque entité peut avoir sa cible et ses stratégies, mais il est grand temps que la mouvance présidentielle mette en branle une approche concertée, pour pouvoir atteindre les cibles et remporter haut la main l’élection présidentielle ».






L'As



Cliquez-ici pour regarder plus de videos