leral.net | S'informer en temps réel

Tivaouane Peulh / Le site abritant leurs maisons sous hypothèque: 1943 propriétaires menacés d’expulsion

A Tivaouane-Peulh, les populations sont transies de peur depuis qu’elles ont appris que leurs maisons ont été mises sous hypothèque par leur promoteur immobilier.


Rédigé par leral.net le Jeudi 23 Septembre 2021 à 10:13 | | 0 commentaire(s)|

Tivaouane Peulh / Le site abritant leurs maisons sous hypothèque: 1943 propriétaires menacés d’expulsion
Les habitants du Tf 3629R sis à Tivaouane Peulh, sont assis sur "un œuf". La cause de cette situation inconfortable, la liquidation annoncée de la société immobilière qui, après leur avoir vendu les terrains, a placé le site sous hypothèque bancaire. Autour d’une forte mobilisation sur le site, ils ont ainsi vivement protesté contre cette «escroquerie», qui ne doit nullement les priver de leurs droits.

«Aujourd’hui, on a un problème car malgré le fait que nous ayons payé tout ce que nous devions au promoteur, on nous parle d’hypothèque. Aujourd’hui, on parle de liquidation parce qu’il a des engagements ailleurs qu’il n’a pas pu respecter ; raison pour laquelle, il veut liquider pour s’en débarrasser», a dénoncé lors de la rencontre, Nestor Sagna, président de la coopérative du Sneel/Cnts et habitant du site.

«Nous ne serons pas d’accord avec lui, car nous sommes tous en règle et aujourd’hui, nous voulons être réhabilités dans nos droits. La liquidation, nous disons que ça ne nous concerne pas. Ce que nous voulons, ce sont nos terrains, parce que nous avons respecté nos engagements», a-t-il poursuivi.

Il a rappelé qu’ils avaient acquis du promoteur, ces terrains à usage d’habitation sur le titre foncier dans le cadre du Plan Jaxaay en 2007. «A l’époque, on était à 1943 parcelles. Nous avons tous honoré nos engagements, en payant ce qu’on avait demandé comme prix par rapport aux parcelles. Et on nous a délivré des attestations qui prouvent que ce que nous avons ici, nous est légitime», a rappelé M. Sagna, soutenant qu’outre son syndicat, d’autres coopératives à l’image de celles de la Rts, de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie, de Gaindé 2000, ont bénéficié de parcelles sur le site.

M. Sagna a aussi battu en brèche l’argument brandi par certains pour justifier la liquidation et faisant croire que le site n’est pas habité. «La majorité des bénéficiaires ont construit et habité. Près de 850 familles sont encore là aujourd’hui. Pour vous dire que, contrairement à ce que l’on avance, il y a des familles et vous voyez que les bâtiments sont là», a-t-il mis en avant à ce propos.

«Ce que je ne peux comprendre, comment peut-on hypothéquer un site déjà vendu ? Il faut le dire, le promoteur Taboulé Sylla c’est un escroc», a asséné pour sa part Mamadou Lamine Guèye, un enseignant habitant le site depuis 2015.

Selon lui, cette histoire de liquidation ne serait qu’un stratagème pour les exproprier. «On nous a dit que tout le site est menacé, en vertu de quoi ? Dans quel pays sommes-nous ? Nous savons qu’il y a des gens qui sont derrière le promoteur. Des prédateurs fonciers qui l’encadrent pour faire passer ce forfait-là», a-t-il dénoncé, assurant que la manœuvre ne passera pas. Ils ont promis de continuer le combat, appelant dans la lancée, les autorités à régler le problème.





Le Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page