leral.net | S'informer en temps réel

Trafic de bois dans la Basse Casamance: Le cri de cœur de Mamadou Diop Decroix

En marge du projet de loi N07/2021 modifiant la loi N81-52 du 10 juillet 1981 portant code des pensions civiles et militaires de retraite, modifié, le député de l’opposition Mamadou Diop Decroix a montré son courroux concernant la coupe et trafic du bois en Casamance. Selon lui, en 2016, l’écologiste Aly Haidar avait soutenu que plus d’un million d’arbres avaient été coupés en Casamance.


Rédigé par leral.net le Lundi 31 Mai 2021 à 09:36 | | 0 commentaire(s)|

Trafic de bois dans la Basse Casamance: Le cri de cœur de Mamadou Diop Decroix
Ce qui représentait, selon lui, une valeur marchande de plus de 200 milliards FCfa, lorsqu’ils sont vendus dans les différents ports du monde. Plus de 5 ans après, selon lui, le même phénomène continue, de plus belle. C’est la raison pour laquelle, il a tenu à lancer un appel aux Forces de défense et de sécurité (FDS) et aux volontaires, pour aller sauver la verte Casamance.

‘’Allons sauver la basse Casamance. Il faut mobiliser les FDS et les volontaires, pour sauver ce qui nous reste dans cette zone. Moi, je suis prêt personnellement, à aller en Casamance pour cette noble cause. Si on ne fait pas attention au trafic du bois, la Casamance risque d’être comme le Cayor. Il est temps d’agir, car trop c’est trop. Faisons appel aux FDS et aux volontaires. On doit être en état de guerre dans la forêt en Casamance. On doit abattre les trafiquants. Ils nous ont déclaré la guerre’’, a martelé l’honorable député.

Sur cette question, le ministre des Finances et du Budget a soutenu que, lorsqu’il était ministre de l’Intérieur, il y avait séjourné plus d’une semaine avec ses collègues de l’Environnement et de l’Armée. A la suite de cette tournée, une décision avait été prise de durcir les sanctions contre les trafiquants. Les FDS, dit-il, ont reçu des ordres dans ce sens.





EnQuête



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page