leral.net | S'informer en temps réel

"Très envie d'emmerder les non-vaccinés" : ces propos de Macron qui révoltent la classe politique en France

Dans une interview au "Parisien", le président de la République charge les non-vaccinés, déclarant avoir "très envie de les emmerder". Des propos qui ont immédiatement suscité de vives réactions chez ses opposants politiques.


Rédigé par leral.net le Mercredi 5 Janvier 2022 à 13:55 | | 3 commentaire(s)|

"Très envie d'emmerder les non-vaccinés" : ces propos de Macron qui révoltent la classe politique en France
Une sortie qui provoque un torrent de réactions politiques. Alors que le projet de loi remplaçant le pass sanitaire en pass vaccinal est encore en débat à l'Assemblée nationale, le président de la République Emmanuel Macron ne mâche pas ses mots pour évoquer les quelque cinq millions de Français éligibles, mais non-vaccinés contre le Covid-19.

"Nous mettons une pression sur les non-vaccinés en limitant pour eux, autant que possible, l'accès aux activités de la vie sociale", défend le chef de l'État dans les colonnes du Parisien à paraître ce mercredi 5 janvier.

Une sortie qui provoque un torrent de réactions politiques. Alors que le projet de loi remplaçant le pass sanitaire en pass vaccinal est encore en débat à l'Assemblée nationale, le président de la République Emmanuel Macron ne mâche pas ses mots pour évoquer les quelque cinq millions de Français éligibles, mais non-vaccinés contre le Covid-19.

"Nous mettons une pression sur les non-vaccinés en limitant pour eux, autant que possible, l'accès aux activités de la vie sociale", défend le chef de l'État dans les colonnes du Parisien à paraître ce mercredi 5 janvier.

Les propos du président de la République, officiellement pas encore candidat à un deuxième mandat, n'ont pas manqué de faire réagir les prétendants à l'Élysée. "Le Président maîtrise-t-il ce qu'il dit ? Consternant", a déploré, sur Twitter, Jean-Luc Mélenchon (LFI). "Un Président ne devrait pas dire ça, [...] Emmanuel Macron est indigne de sa fonction", a fustigé de son côté Marine Le Pen (RN). "Président, j'arrêterai d'emmerder les Français", a promis Éric Zemmour (Reconquête)
lci.fr


Titre de votre page Titre de votre page