leral.net | S'informer en temps réel

Tuerie de Boffa : La situation était prévisible dans la localité

On en sait davantage sur la tuerie dans la forêt de Boffa Bayottes. Les 13 coupeurs de bois tués par des hommes armés. Selon la Rfm qui a contacté des personnes bien au fait de la situation, révèlent que la tragédie qui vient de se passer, n’était pas si imprévisible qu’on peut le croire.


Rédigé par leral.net le Lundi 8 Janvier 2018 à 15:28 | | 0 commentaire(s)|

Tout serait lié à un vaste système d’exploitation commercial du bois de teck de la forêt classée des Bayottes. Ce trafic de bois a conduit depuis quelques semaines, à la mise sur pied de comités villageois de surveillants pour chaque localité et un comité inter – villageois regroupant les villages directement concernés.

Il s’agit de Toubacouta, Bourofaye Diola et Baïnouck, Tranquille, Baraffe, Boffa, Mpack, Boucotte mancagne, entre autres. Mais, le problème est que les comités déterminés à protéger la forêt, aidés en cela par une haute autorité militaire que les sources n’ont pas daigné révéler au grand public, se sont heurtés à ce que le Mfdc a appelé, un réseau prêt à casser les efforts du commandant en question et du comité de surveillance villageois.

Le 5 décembre dernier, le Mfdc, dans un communiqué, pointait du doigt des autorités administratives à cause du désastre que la coupe causait à leur forêt. Avec l’arrestation d’un trafiquant de bois, Malick Diarra, les membres du comité qui l’ont fait emprisonner, n’ont pas été ménagés. Le Mfdc alertait que cette situation risquait d’avoir des conséquences graves d’ici un délai très proche sur la situation d’accalmie. Et voici donc la catastrophe. A qui la faute, l’enquête diligentée permettra d’en savoir davantage.





Leral.net
 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos