leral.net | S'informer en temps réel

Un an après le meurtre de Fatoumata Moctar Ndiaye : Sa famille accuse et évoque la piste des commanditaires


Rédigé par leral.net le Lundi 20 Novembre 2017 à 12:27 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos

La famille du défunt cinquième vice-président du Conseil économique, social et environnemental (Cese), Fatoumata Mactar Ndiaye n’est toujours pas au bout de sa peine. Célébrant l’an 1 de l’assassinat de cette dernière, les membres de la famille ont encore élevé la voix pour réclamer justice. « Nous voulons que justice soit faite, mais aussi que Bathie (le présumé meurtrier) soit protégé pour éviter qu’il ne se produise quelque chose qui pourrait occasionner un classement sans suite », exige Amadou Mactar Ndiaye, frère de la défunte.

Il s’exprimait samedi lors d’un un point de presse improvisé, en marge d'une cérémonie de récital de Coran. Très remonté contre la lenteur judiciaire, Amadou Mactar Ndiaye suspecte même une main invisible, qui protègerait les commanditaires. « Nous n’allons pas sécher nos larmes tant que les présumés commanditaires ne sont pas traduits en justice et punis conformément à la loi. Nous soupçonnons des commanditaires. Et ces personnes incriminées dans l’assassinat, ne sont toujours pas entendues par le juge d’instruction, à notre connaissance », a-t-il regretté. Non sans ajouter : «On lit et on entend souvent qu’il y a des personnes mal intentionnées qui veulent voir Samba Sow pour mettre fin à sa vie. Nous voulons que cette affaire s’accélère et que Samba Sow soit protégé ».




Ndèye R. Thiane (stagiaire)