Un an après son assassinat, la famille de Fatoumata Mactar Ndiaye réclame toujours justice

Un an après le lâche assassinat de Fatoumata Mactar Ndiaye, vice-président du Conseil économique social et environnemental (Cese), des voix continuent de s’élever.


Rédigé par leral.net le Lundi 20 Novembre 2017 à 15:11 | | 0 commentaire(s)|

Un an après son assassinat, la famille de Fatoumata Mactar Ndiaye réclame toujours justice
Sa famille qui ne décolère toujours pas dénonce les lenteurs notées dans le traitement du dossier, qui est pourtant bouclé. Pire, les autorités n’apportent aucun soutien à la famille éplorée. «Ni l’Etat ni le Conseil économique, social et environnemental (Cese) n’ont daigné prendre un avocat pour la famille de l’ancienne présidente des femmes de l’Apr de Pikine», s’est plaint le porte-parole de la famille Amadou Mactar Ndiaye. Pour lui, la situation de ce dossier est regrettable. Et il est impératif que la vérité éclate.
« Notre souhait, aujourd’hui, est de voir cette affaire jugée très rapidement avant que quelque chose de regrettable n’arrive au meurtrier qui, d’après certaines sources, serait menacé de mort », a soutenu Pape Mactar Ndiaye au cours d'une conférence de presse. Il rappelle le fils de la défunte, Adama Ba, qui a été le premier à être attaqué au couteau par Samba Sow, traîne des « séquelles très graves et un traumatisme sérieux » après avoir perdu deux doigts dans sa confrontation avec le meurtrier de sa mère.
Leral.net