leral.net | S'informer en temps réel

Un robot obtient haut la main, le diplôme de médecine, en Chine

En Chine, un androïde a été diplômé du concours national de médecine. Une première mondiale.


Rédigé par leral.net le Vendredi 24 Novembre 2017 à 11:45 | | 0 commentaire(s)|

Il s’appelle Xiaoyi, “petit docteur” en chinois. Cet androïde - robot à l’apparence humaine - a obtenu 456 points sur 600 à l'épreuve écrite de l'examen national de médecine chinois, rapporte l’organe de presse étatique Daily China . Soit presque 100 points de plus que la note minimale requise pour décrocher le diplôme, ce qui fait de lui le premier robot médecin. Pendant l’épreuve, Xiaoyi, a été placé dans une salle isolée. Afin d’éviter toute possibilité de triche, il était surveillé par des examinateurs qui s’assuraient qu’il ne se connectait pas à internet et n’utilisait ainsi que les informations contenues dans sa mémoire interne.

L’androïde a toutefois eu droit de passer le test dans sa version numérique, plus adaptée qu’une feuille de papier classique, comme expliqué dans le reportage de CCTV+, ci-dessous. Au final, il a eu besoin de seulement une heure pour réaliser l’ensemble des exercices, soit 10 fois moins que le temps accordé aux autres candidats. Cette réussite ne sort pas de nulle part puisque Xiaoyi, conçu par des chercheurs de l’université Tsinghua de Pékin en partenariat avec la firme iFlyTech, s’est préparé pendant un an et demi.


Reste maintenant à passer aux actes puisque Xiaoyi, a acquis le droit d’assister les médecins. Ses missions sont déjà définies : établir des diagnostics et participer à des formations médicales. “Il ne remplacera donc pas les médecins humains (...) Il servira à rendre plus efficaces les décisions des professionnels de la santé", a tenté de rassurer Liu Qinfeng, le patron de iFlytek. Et d’annoncer que le robot sera déployé en Chine à partir de mars 2018, particulièrement dans les déserts médicaux.En juillet dernier, le gouvernement chinois a annoncé un plan stratégique de 152 milliards de dollars pour soutenir l'industrie de l'intelligence artificielle d'ici 2030.








Hebergeur d'image