Leral.net - S'informer en temps réel

Une double vie qui me nourrit et me tue à la fois

Rédigé par leral.net le Mardi 25 Août 2015 à 12:49 | | 0 commentaire(s)|

Mon histoire est à la fois simple et complexe. Je suis marié, j’ai deux enfants avec mon épouse, un garçon de 9 ans et une fille de sept ans. Nous menons une vie tranquille. Mon épouse était la seule femme au monde que je connaissais sexuellement. J’étais toujours fidele et je ne courtisais pas.


Une double vie qui me nourrit et me tue à la fois
 

Dans le cadre de mon travail, je me déplace souvent. C’est à la suite de ces déplacements que j’ai rencontré Sylvie, une femme française qui fait le même travail que moi. Dans le cadre de notre travail, Sylvie et moi avons fait 3 jours ensemble à l’hôtel avec d’autres collègues. Lors des séances de travail, elle a remarqué mon professionnalisme et à commencer à louer mes aptitudes. De compliments en compliments nous finîmes par être proches. Échanges de cordonnées… Un mois après, nous nous revîmes au même endroit toujours dans le cadre du travail. Devenus familiers, il n’y avait plus de gêne entre nous. Le dernier jour de cette deuxième rencontre de trois jours à l’Hotel, elle me dit : « je te sens un peu crispé je peux faire un massage au cou, ça détend. » Sans arrière penser, je me suis laisse faire. Cela m’a beaucoup détendu. Je lui ai promis alors que je lui devais un massage, quand elle en aura le besoin. 

Le massage de trop 

Deux mois plus tard nous nous retrouvâmes au même endroit dans le cadre du travail pour deux nuitées. Dès que nous nous vîmes, elle me rappela ma promesse pour le massage. Je lui répondis de ne pas s’inquiéter que je tiendrais parole. 

À la fin de la journée, je suis allé taper à sa chambre pour lui dire que je venais pour le massage parce qu’elle en avait fait allusion deux ou trois fois dans la journée. Sylvie était à sa table de lecture. Elle se leva et s’étendit de tout son long sur le lit. Je m’approchai alors du lit pour le massage. Je lui demandais sans beaucoup d’arrière pensée ou est-ce qu’elle voulait que je masse. Elle me désigna alors un point précis entre le crac de ses fesses légèrement en dessous de sa ceinture.. Passé la surprise, je lui demandais de desserrer sa ceinture, ce qu’elle fit en baissant un peu son pantalon. Toutes ses fesses bien moulées dans un beau slip rouge en dentelle étaient visibles et n’attendaient que ma main pour les caresser. La séance de massage se termina par un chaud flirt ou l’on s’est retrouvé tous les deux entièrement nus …mais hélas, on n’avait pas de préservatif pour aller plus loin…. 
C’est de là qu’est née ma relation amoureuse avec Sylvie. Une relation qui dure depuis 2 ans. 

Les réactions de mon épouse 

Retourné chacun auprès de sa famille, on s’envoyait des emails. Mais ce qui devait arriver dans de pareilles circonstances arriva : un jour, j’ai oublié de fermer mon email et mon épouse tomba sur les courriels. Crise nerf, insulte tout y passa. Malgré l’évidence. Je m’enfermai dans la négation soutenant que mon mail avait été piraté, que les propos qu’on retrouvait dans mon mail et qui parlaient de manière crue n’étaient pas les miens. Je jurais par tous les Saints que je ne connaissais Sylvie. 

Ma femme, pieuse et étant une femme voilée, qui pratique de façon orthodoxe sa religion était dans tous ses états. 
Un autre soir elle me surprit en flagrant délit en train d’envoyer des sms torrides à Sylvie. Je ne pouvais plus nier, chaque jour les preuves de mon infidélité s’accumulaient. Je finis par demander pardon avec des engagements fermes de ne plus voir Sylvie. Dieu sait que j’étais très sincères dans mon repentir….Hélas, j’ai continué et continue toujours de fréquenter Sylvie. C’est plus fort que moi… 

viepratique241


Titre de votre page