leral.net | S'informer en temps réel

Une fin de carrière de tragédie pour Usain Bolt: la légende se blesse pour sa dernière course dans le relais 4x100m


Rédigé par leral.net le Dimanche 13 Août 2017 à 10:41 | | 0 commentaire(s)|

Ce devait être sa tournée d'adieux, remplie de joie et de médailles. Mais le sort en a décidé autrement pour Usain Bolt. Qui aura décidément loupé ses derniers hectomètres en piste.

La Grande-Bretagne est devenue championne du monde du relais 4X100m pour la première fois de son histoire samedi à Londres dans une finale marquée par la blessure du Jamaïquain Usain Bolt, dans le dernier relais, pour la dernière course de sa carrière.

Les Britanniques ont bouclé le tour de piste en 37.47, soit le 3e meilleur temps absolu de l’histoire et un record national. Chijundu «CJ» Ujah, Adam Gemili, Daniel Talbot et Nethaneel Mitchell-Blake ont devancé les Etats-Unis (37.52), avec Mike Rodgers, Justin Gatlin, Jaylen Bacon et Christian Coleman, alors que le Japon (Shuhei Tada, Shota Iizuka, Yoshihide Kiryu et Kenji Fujimitsu) prenait une surprenante troisième place (38.04).

Usain Bolt s’est blessé quelques mètres après avoir pris le bâton pour le dernier relais. En lutte alors avec les Britanniques et les Américains pour le titre mondial, le Jamaïquain semble s’être blessé à l’arrière de la cuisse gauche. Médaillé de bronze sur le 100m, Usain Bolt, 30 ans, disputait la dernière compétition de sa carrière. Il aura récolté 14 médailles, dont 11 en or, aux championnats du monde ajoutant 8 titres olympiques.

"C'est une crampe à l'ischio-jambier gauche mais le plus douloureux, c'est la déception de perdre la course. Les trois dernières semaines ont été dures pour lui, vous savez. Nous lui souhaitons le meilleur", a indiqué le médecin de l'équipe jamaïcaine Kevin Jones.

La légende vivante du sprint (huit médailles d'or olympiques, onze aux Mondiaux) a refusé le fauteuil roulant qu'on lui proposait, se relevant péniblement en se tenant derrière la cuisse gauche pour retrouver ses partenaires jamaïcains. Forcément déçus comme lui. La plus formidable machine à sprinter s'est donc grippée pour sa dernière exhibition. "Il s'est excusé auprès de nous mais il n'y avait pas besoin d'excuses, les blessures faisant partie du sport", a déclaré son partenaire Julian Forte.

Peu avant le "drame" de ce samedi soir et ses adieux, Bolt faisait une dernière fois rire la galerie en mimant des gestes de boxeur dans le couloir menant à la piste, effrayant du même coup les mascottes de ces Mondiaux de Londres.
 

lavenir.net










Hebergeur d'image