leral.net | S'informer en temps réel

Une nouvelle qui tempère l’opération «Mbam xuux» de Macky Sall: Une pénurie de porcs due aux exportations massives vers la Guinée-Bissau signalée

Pour la communauté chrétienne, les célébrations de première communion ainsi que les fêtes de Noël et de fin d’année constituent une occasion de faire honneur à la viande de porc. Malheureusement, cette année, le Sénégal sera confronté à une persistante pénurie de porcs, provoquée par les importateurs bissau-guinéens.


Rédigé par leral.net le Mercredi 1 Décembre 2021 à 17:35 | | 0 commentaire(s)|

Une réalité du terrain qui ne conforte pas les garanties du ministre Aly Saleh Diop relayées par le président de la République, lors de la Journée de l’Elevage célébrée la semaine dernière à Dahra. Avec un enthousiasme débordant, le président de la République Macky Sall a profité de la Journée de l’Elevage à Dahra Djoloff, pour lancer l’opération « Mbam Xuux » en cette période de fêtes de fin d’année.

« Le ministre de l’Elevage vient de me souffler que, cette année, les marchés du porc seront suffisamment approvisionnés » avait-il indiqué, avant d’ajouter : « Je profite donc de l’occasion pour lancer, ici, l’opération « Mbam Xuux ». Car nos parents et amis chrétiens ont besoin d’être aidés et accompagnés dans leur viande de choix qu’est celle de porc en cette période de Noël », avait rassuré le président de la République à l’endroit de la communauté chrétienne.

Malheureusement pour Macky Sall, la réalité est autre sur le marché ! « Le Témoin » est en effet en mesure d’alerter que la communauté chrétienne risque de subir une profonde pénurie de porcs en cette veille de fêtes de fin d’année. La razzia des exportateurs bissau-guinéens Selon Ziaka Bassène, responsable du marché de porcs de Grand-Yoff (Dakar) communément appelé « Bignona », il n’y a pratiquement plus de porcs au Sénégal. « Les exportateurs Bissau-guinéens ont déjà pris les devants, en pillant toutes les porcheries pour acheminer les bêtes à Bissau, où la demande dépasse largement l’offre en cette période de Noël. D’ailleurs, la plupart des clients venus aujourd’hui (Ndlr, hier mardi) s’approvisionner en viande de porc, sont rentrés bredouilles. Il n’y a plus viande ! », s’est-il désolé.

Et notre interlocuteur de rappeler que « l’année dernière, avec la fermeture des frontières terrestres due à la pandémie de coronavirus, les points de vente comme Bignona étaient suffisamment approvisionnés. Mais cette année, avec la réouverture des frontières, les opérateurs bissau-guinéens ont déjà tout acheté, pour acheminer les bêtes vers Bissau, où le porc sénégalais est revendu entre 100.000 et 150.000 FCfa selon le poids.

De Dakar à Kaolack en passant par Fatick, Ziguinchor, Diourbel, etc., toutes les porcheries ont été vidées. Nous vivons une situation inquiétante contrairement à la volonté du chef de l’Etat dans son opération « Mbam Xuux »
», a regretté Ziakia Bassène, joint depuis le marché dakarois du porc de Bignona.

Selon Mme Jacqueline Tine, vendeuse de viande de porc, la situation évolue de mal en pis à quelques jours de Noël. « D’ailleurs, le prix de viande a flambé en passant de 1500 Cfa/Kg à 2.500 Cfa. Et le porc de 20 kg qui coûtait entre 25.000 FCfa et 40.000 FCfa, se vend aujourd’hui à 75.000 FCfa. Parce que les Bissau-guinéens sont passés par là ! », s’est offusquée cette dame installée, elle aussi, au marché Bignona de Grand-Yoff. Il est vrai que dans cette pénurie de porcs, l’exportation de masse vers la Gambie et la Guinée-Bissau y est pour quelque chose.





Le Témoin


Titre de votre page Titre de votre page