leral.net | S'informer en temps réel

Urgent: Khalifa Sall devant le juge d’instruction aux fins d’escroquerie et détournement portant sur deniers publics dès la semaine prochaine (Procureur de la République)


Rédigé par leral.net le Vendredi 3 Mars 2017 à 18:01 | | 0 commentaire(s)|

Urgent : Khalifa Sall devant le juge d’instruction aux fins d’escroquerie et  détournement portant sur deniers publics dès la semaine prochaine (Procureur de la République)
Urgent : Khalifa Sall devant le juge d’instruction aux fins d’escroquerie et détournement portant sur deniers publics dès la semaine prochaine (Procureur de la République)
Ceux qui prédisaient l’inculpation immédiate du maire de Dakar, n’ont pas tort. Le Le procureur de la République Bassirou Guèye vient d’annoncer que dès la semaine prochaine, il va saisir le juge d’instruction sur le cas Khalifa Sall aux fins d’escroquerie et détournement portant sur deniers publics.

Le rouleau compresseur s’abat sur les épaules du maire de Dakar. Dès la semaine prochaine, son dossier sera sur la table du juge d’instruction aux fins d’escroquerie et détournement portant sur deniers publics. C’est, du moins, l’assurance ferme du procureur de la République qui faisait face à la presse cet après-midi du vendredi 03 mars, au Tribunal de Dakar.

« Je vais saisir dès la semaine prochaine le juge d’instruction sur l’affaire de monsieur Khalifa Sall aux fins d’escroquerie et détournement portant sur deniers publics » a dit le procureur de la République.

Auparavant, Bassirou est longuement revenu sur les contours du dossier et de l’audition du maire Khalifa Sall.

« J’ai reçu le rapport numéro 12-2016 du 24 mars 2016 de l’IGE qui demandait dans sa recommandation numéro 01, l’ouverture d’une information pour élucider la manière dont les fonds ont été gérés. Il s’agit de la caisse d’avance. Cette inspection a eu à relever qu’un montant d’un milliard huit cent trente millions (1 830 000 f cfa) ont été dépensés sans que justification ne soit faite. Devant cette recommandation de l’Inspection générale d’Etat, j’ai été obligé de saisir l’enquêteur pour élucider l’affaire. La Dic a été saisie et a commencé à mener son enquête et depuis lors, on n'a plus le calme. On a traité la justice et le procureur de tous les noms d’oiseaux, on fait beaucoup d’amalgame », a précisé Bassirou Guèye.

Selon ce dernier qui balaye d’un revers de main toute politisation du dossier, il a soutenu que les faits sont assez graves.

« Je crois dans cette affaire la question à laquelle on doit répondre, c’est la question du Daf. C’est à l’assertion du Daf, proche collaborateur du maire Khalifa Sall, qui, aux inspecteurs généraux d’Etat, a écrit, qui seul devant les enquêteurs de la Dic a dit et qui devant monsieur Khalifa Sall en confrontation, a répété que tous les papiers qui ont été confectionnés sont faux et qu’il (le Daf) récupérait les 30 millions pour les remettre en mains propres à Khalifa Sall ».

Landing DIEDHIOU, Leral.net



Cliquez-ici pour regarder plus de videos