leral.net | S'informer en temps réel

Usine de fabrication de farine de poisson à Sandiara et à Cayar: Greenpeace Afrique devrait informer juste et vrai…( Kadialy Gassama),

Dans un communiqué largement traité dans la presse, Greenpeace Afrique de la section sénégalaise dénonce l’octroi par le Ministère des Pêches et de l’Economie maritime, de nouvelles autorisations d’implantation d’usines de farine de poisson à Sandiara et à Cayar.


Rédigé par leral.net le Vendredi 17 Septembre 2021 à 10:03 | | 0 commentaire(s)|

Usine de fabrication de farine de poisson à Sandiara et à Cayar: Greenpeace Afrique devrait informer juste et vrai…( Kadialy Gassama),
Le Ministère des Pêches et de l'Economie maritime, à travers la DITP (Direction des Industries de Transformation de la Pêche), a eu à préciser dans un communiqué, que les autorisations préalables d’implantation de ces deux usines de fabrication de farine de poisson de BEL MEAL SUARL de Sandiara et de BARNA de Cayar, datent respectivement du 05 Janvier 2018 et du 01 Février 2019.

Or, la concertation nationale sur l’industrie de la farine et de l’huile de poisson qui a proposé le gel de l’octroi de nouvelles autorisations préalables d’implantation, date du mois d’Octobre 2019. Ainsi, malgré le caractère consultatif et non décisionnel de cette concertation, aucune nouvelle autorisation préalable n’est accordée depuis lors.

Il faut comprendre que ces deux usines de farine de poisson BEL MEAL et BARNA, après avoir obtenu l’autorisation préalable, respectivement en 2018 et 2019, ont engagé un processus pour l’obtention du quitus environnemental et ensuite et seulement, les travaux pour la construction des installations des usines pouvaient suivre, conformément aux procédures établies en la matière pour bénéficier de l’agrément.

En outre, la matière première utilisée par ces usines de fabrication de farine de poisson, porte sur l’utilisation des déchets et les rebuts de poissons et non sur le poisson frais destiné à la consommation humaine et à la transformation.

En se référant à la chronologie des événements, vous conviendrez bien avec moi, qu’il ne s’agit nullement de l’octroi de nouvelles autorisations déplantations d’usines de fabrication de farine de poisson, comme le prétend Greenpeace Afrique de la section sénégalaise, mais, qu’il s’agit d’autorisations obtenues voila bientôt quatre années, pour Sandiara et trois années pour Cayar, en plus des quitus environnementaux délivrés par le ministère de l’Environnement et de la Protection de la nature.

C’est dire que le développement industriel et la protection de l’environnement sont indissociables, il suffit de les concilier pour le développement durable afin de respecter ce que Antoine de Saint Exupery disait: ‘’Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres , nous l’empruntons à nos enfants’’.

Ces politiques d’assurer la sécurité alimentaire des populations et le développement industriel en parfaite harmonie avec la protection de l’environnement, sont en effet des orientations programmatiques contenues dans le PSE.

Informer juste et vrai devrait être le credo d’organisations citoyennes engagées pour construire un monde durable et équitable, qui agissent pour promouvoir la biodiversité et la sauvegarde de la sécurité alimentaire des populations.






Kadialy Gassama,
Economiste, Rufisque




Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page