leral.net | S'informer en temps réel

Vaccination des enseignants et étudiants : Une bonne nouvelle pour Diouf Sarr, le SUDES dit oui

L’obligation vaccinale divise les enseignants. Si certains syndicats sont récalcitrants par rapport à la vaccination des enseignants avant la prochaine rentrée des classes annoncée par le ministre de la Santé et de l’Action Sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, le Sudes (Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal) approuve, quant à lui, cette idée.


Rédigé par leral.net le Mercredi 15 Septembre 2021 à 10:07 | | 0 commentaire(s)|

Vaccination des enseignants et étudiants : Une bonne nouvelle pour Diouf Sarr, le SUDES dit oui
«Le retour aux conditions normales de travail dans l’éducation et la formation dans le contexte pandémique actuel, passe obligatoirement par la vaccination massive des acteurs du secteur. En d’autres termes, le vaccin doit devenir un élément clef du protocole sanitaire pour la rentrée scolaire et universitaire 2021- 2022 et au-delà», rapporte un communiqué du Sudes qui nous est parvenu hier, lundi 13 septembre.

C’est pourquoi, le secrétariat exécutif national du Sudes «invite les pouvoirs publics sénégalais notamment les Ministères en charge de l’Education et celui de la Santé, à élaborer et à mettre en œuvre dès la rentrée des stratégies appropriées pour une campagne de vaccination massive des acteurs de l’éducation et de la formation (enseignants, étudiants et élèves) dans le respect de la liberté individuelle».

Mieux, il exhorte dans une telle perspective, le gouvernement et les autres démembrements de l’Etat, à «relever impérativement deux défis majeurs». Selon le Sudes, «il s’agit d’une part, de l’approvisionnement suffisant en vaccins avec l’ouverture à la coopération bilatérale sans exclusive, avec tous les pays d’invention et de production de vaccins anti-COVID, en sus des dons COVAX, d’autre part, de la défiance d’une partie de la population à l’égard du vaccin qu’il faut dissiper par une campagne d’information et de sensibilisation multiforme, agressive et soutenue».

Pour rappel, le ministère de la Santé et de l’Action Sociale a annoncé, vendredi dernier lors d’une cérémonie de réception de nouvelles doses de vaccin anti-covid, une stratégie de vaccination, ciblant étudiants et enseignants avant la rentrée scolaire. «Nous allons travailler dans une stratégie de ciblage plus affinée, parce que dans la perspective de l’ouverture des classes et la rentrée académique, nous allons faire en sorte que tous les enseignants et les étudiants soient vaccinés avant de rejoindre les classes et les universités», avait déclaré Abdoulaye Diouf Sarr.

Une sortie jugée «inoportune» par certains syndicats d’enseignants comme le Saems (Syndicat autonome des enseignants du moyen secondaire) et le Cusems (Cadre unitaire des enseignants du moyen secondaire). Ils font référence à la note d’informations du ministre du Travail, du Dialogue social et des Relations avec les institutions, Samba Sy, qui dit «qu’à l’état actuel de la législation, aucune disposition ne rend obligatoire la vaccination».
Sud Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page