Visite des frondeurs du PDS à Touba, Pape Samba Mboup "brûle" Karim Wade

L'ancien chef de cabinet du Président Abdoulaye Wade n'a pas raté hier le candidat du PDS à l'élection présidentielle de 2019. Pape Samba Mboup qui était en visite à Touba en compagnie de Farba Senghor, a fait un sévère réquisitoire à l'encontre du coordonnateur du PDS et de la candidature de Karim Wade à l'élection présidentielle.


Rédigé par leral.net le Vendredi 10 Mars 2017 à 11:30 | | 0 commentaire(s)|

La division s'accentue au parti démocratique sénégalais et ce n'est pas pour demain les retrouvailles de la famille libérale. Sur les pas du coordonnateur national du parti Oumar Sarr, Farba Senghor et Pape Samba Mboup étaient hier dans la ville sainte pour rencontrer Serigne Falilou Mbacké, secrétaire général de la fédération PDS de Touba, qui n'est plus en odeur de sainteté avec la direction de son parti depuis un certain temps.

A leur sortie d'audience, les deux anciens hommes de confiance de Me Wade ont émis des réserves sur la candidature de Karim Wade à la prochaine élection présidentielle. Très en verve, Pape Samba Mboup a asséné, "comment peut-on investir quelqu'un qui n'est pas du PDS? Karim Wade ne peut pas être et ne sera pas candidat du PDS. Ceux qui soutiennent le contraire sont à l'origine de notre défaite. Ils ont à un moment donné fait croire à Wade que son fils pouvait lui succéder. et l'opinion a cru à une dévolution monarchique du pouvoir. C'est ce qui nous a fait perdre le pouvoir".

Selon lui toujours, "Karim n'est pas du PDS, Il est de la Génération du Concret. Il n'a jamais acheté la carte du parti".

Oumar Sarr et compagnie en également ont pris pour leur grade. "La direction du parti est composée de cette racaille de coupeurs de routes qui ont mis aujourd'hui le PDS dans cette situation".
Pour sa part, le chargé de la propagande du PDS, Farba Senghor, a indiqué que "Karim Wade étant en exil forcé", pour le tirer d'affaire, "un rapprochement avec Macky Sall n'est pas la bonne solution. Il faut mener la bataille autour d'une liste du PDS et de sa coalition. Une fois, la majorité obtenue, ce sera la voie balisée pour une amnistie et il pourra ainsi se présenter à l'élection présidentielle".

Concernant l'objet de leur viste, Pape Samba Mboup soutient que "le secrétaire général de la fédération de Touba est dans la même situation que nous, il a été écarté par Oumar Sarr et cette bande d'incapables sortis des buissons pour venir détruire le parti. Nous irons aux élections avec le PDS authentique, composé de Farba, moi-même,, Serigne Fallou et d'autres personnes. Et dès ce lundi, on sera en tournée nationale", promet-t-il.
source: vox populli