leral.net | S'informer en temps réel

Voici le film du déguerpissement musclé au parking de Mar Diop alias " Bro"

Les agents de la ville de Dakar ont fait une descente musclée au parking de la propriété de la salle de musculation RMS sis sur les deux voies de liberté pour embarquer les voitures qui se trouvent dans le parking. A en croire, Un agent chargé d’exécuter ladite opération, le Sieur Mar Diop alias bro, propriétaire du Parking refuse de payer la taxe municipale somme qui s’élève à hauteur de 1 038 000/mois soit 519 m2 à 2000f/m2. Après avoir constaté le coup de force de la mairie de Dakar,Bro dit ne pas refuser de payer mais qu’il est dans l’incapacité de payer la somme demandée par la mairie.


Rédigé par leral.net le Mercredi 13 Décembre 2017 à 10:05 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos

Après la descente de ce matin, des agents de la ville de Dakar au parking de RMS jouxtant la salle de gym qui porte le même nom, les populations de Sicap liberté viennent se solidariser à Mar Diop contre ce qu’ils conviennent d’appeler ‘’un acharnement’’.

Les riverains des deux voies de liberté 6, ont assisté ce matin à une scène de déguerpissement devant le parking de RMS.

La décision de la mairie de Dakar, semble prendre une autre tournure. En effet, les populations de Sicap liberté dont le maire s’est présenté sous la bannière de Taxawu Dakar, trouve les agissements faits a Bro comme une énième tentative de déstabilisation du maire de Dakar contre Mar Diop dit Bro. Ces jeunes mobilisent derrière lui, disent ne pas se soumettre à cette décision qui n’est rien d’autre un prétexte pour louer cet endroit qui était destinés pour la réalisation des contre-allées de liberté 6.

Selon le document parvenu à notre rédaction en bas du texte, les habitants de sicap liberté dans ce dit document demande au ministre de l’équipement et des transports et/ou maire de Dakar de réaliser la voirie de la contre-allées de liberté 6 comme il l’est déjà avec les contre-allées de sacre cœur 3 et de sacre cœur pyrotechnique, alors qu’il constitue le même ensemble.
La requête de ces habitants n’étant pas honorée, les jeunes de Sicap liberté se joint avec à la lutte pour que l’endroit en question ne soit pas loué à une tierce personne.