Leral.net - S'informer en temps réel

Voile d’or et Monaco plage: Les travailleurs disent niet à la hausse des redevances du Port

Rédigé par leral.net le Mercredi 7 Avril 2021 à 17:21 | | 0 commentaire(s)|

Par Cathy DIOUF Les travailleurs de l’hôtel Voile d’or et de Monaco plage sont dans une colère noire. En sit-in ce mercredi, ils ont fustigé l’augmentation « anarchique », des redevances portuaires qui s’élèvent à 150 millions. Une décision qui, selon eux, risque d’affecter leurs entreprises et plus de 100 « compatriotes employés ». Ils disent de ne pas […]

Par Cathy DIOUF

Les travailleurs de l’hôtel Voile d’or et de Monaco plage sont dans une colère noire. En sit-in ce mercredi, ils ont fustigé l’augmentation « anarchique », des redevances portuaires qui s’élèvent à 150 millions. Une décision qui, selon eux, risque d’affecter leurs entreprises et plus de 100 « compatriotes employés ». Ils disent de ne pas comprendre l’attitude des autorités portuaires. « Nous, hôtels Voile d’or et Monaco Plage, sommes très étonnés par le comportement des autorités du Port qui nous ont envoyé des mises en demeure parce que nous ne parvenons pas à nous acquitter des redevances », ont-ils déclaré. 

Ils avancent  que depuis longtemps qu’ils subissent la loi des camions qui vont dans ce même port et qui bloquent la route empêchant ainsi l’accès à leurs différents sites. Une situation, à leurs dires, impacte négativement sur le fonctionnement de leurs structures. Il révèle que le port est au courant puisque ils l’ont « fait constater par voie d’huissier et qu’il n’y a toujours pas eu de réaction favorable ».

Les hôteliers ne manquent pas de tirer sur les responsables du Port. « Non seulement les autorités portuaires n’ont pas pu régler le problème, mais elles ont procédé à une augmentation des redevances qui sont passées de 5 millions à 30 millions pour le Monaco plage et de 12 millions à 150 millions puis à 75 millions pour la Voile d’Or », se désole Atou Sow porte-parole des travailleurs.

Pour couronner le tout « la pandémie de la Covid19 est venue arrêter définitivement toutes activités de tourisme et de loisirs qui est synonymes de fermeture des hôtels. L’état du Sénégal qui a pris la mesure des difficultés que vivent le secteur a vite réagit pour préserver les emplois, par l’octroi de fonds de roulement, une amnistie fiscale jusqu’en 2022 etc ».

Cependant souligne-t-il, « au moment où l’état du Sénégal se bat pour maintenir les emplois existants et essayer d’en créer d’autres, le port va dans le sens contraire de celui du Président de la république en continuant de nous harceler avec des mises en demeure ».

Pourtant selon M. Sow, de Pathé Ndiaye à Cheikh Kanté en passant par Bara Sady, la communication a toujours été  mise en avant. C’est pourquoi ils appellent l’administration du port à travers son directeur général, d’arrêter de verser dans le harcèlement et de privilégier la concertation.



Source : https://www.lasnews.info/voile-dor-et-monaco-plage...


Titre de votre page Titre de votre page