leral.net | S'informer en temps réel

Ziarra annuelle dédiée à Feu El Hadj Seydou Nourou TALL : le Discours de Thierno Madani TALL


Rédigé par leral.net le Lundi 29 Janvier 2018 à 08:48 commentaire(s)|

Discours de Thierno Madani TALL

Au Nom de Dieu, Le Clément, Le Miséricordieux
Allocution du Cheikh Mouhammad Madani TALL, serviteur de la Hadrah omarienne et président de la Ligue des Oulémas du Sénégal, à l’occasion de la Ziarra annuelle dédiée à Feu EL Hadj Seydou Nourou TALL et à Feu Cheikh Thierno Mountaga TALL (Que Dieu leur fasse miséricorde).

Ziarra prévue au mois de Jumâda Al awwal 1439 de l’Hégire /janvier 2018

La louange est à Dieu, Le Seigneur des mondes ; la bonne fin est aux pieux.
Que l’honneur et l’élévation en grade soient accordés à notre prophète, envoyé en tant que miséricorde pour les Mondes, ainsi qu’à sa famille, ses compagnons, et tous ceux qui les suivront dans le bien jusqu’au jour de la rétribution.
 
Distingué Calife général de la famille Omarienne, Thierno  Mouhammad Bachir Tall ;
Excellence, Monsieur le ministre de l’intérieur, représentant du Président de la République et la délégation qui vous accompagne ;

Monsieur le Ministre de l’élevage de la République de Guinée Conakry,
Excellence, Monsieur le représentant de sa majesté le roi Mouhammad VI, roi du Maroc ;
Excellences, Messieurs les ambassadeurs et représentants du corps diplomatique
Eminents représentants de Califes Généraux ;
Eminents représentants des vénérables imams et oulémas ;
Messieurs les représentants des partis politiques du pays et de la sous-région
Messieurs les représentants des organisations islamiques locales et internationales ;
Eminentes personnalités ;
Distingués invités de toutes les contrées.

Que la paix, la miséricorde et les bénédictions de Dieu, Le Suprême, soient sur vous.
Honorables frères,

Assalamou aleykoum wa rahmatoullahi Tâala wa barakatouhou.

Nous sommes plus qu’honorés de votre présence à cette rencontre religieuse islamique tijane omarienne qui commémore la Ziarra annuelle dédiée à nos vénérés Cheikhs qui ont consacré leur vie à l’éducation, à l’enseignement au service des hommes et de la patrie. Je veux nommer Feu Thierno Seydou Nourou TALL et Feu Thierno Mountaga TALL (Que Dieu leur fasse miséricorde).

L’Islam est une religion de paix qui exhorte les gens à l’amour et à la culture de la paix, de la fraternité, de la coexistence pacifique et de l’entraide dans le bien et la piété. La fraternité entre les hommes doit être une réalité constante malgré la différence des confessions religieuses. En effet les hommes sont tous descendants d’Adam et ce dernier est créé à partir de la terre. Nul n’a de mérite sur son prochain si ce n’est par la piété.

La terre appartient à Dieu Qui a créé l’homme et a fait de lui un vicaire sur terre chargé de l’adorer. Pour mener à bien sa mission sur terre, l’homme est orienté par le message des prophètes venus avec une loi tolérante qui assure une vie paisible dans ce bas monde et dans l’au-delà à tous ceux qui s’y conforment.

Dieu dit, ce qui signifie : « Celui qui agit en bien, tout en étant croyant, homme ou femme, Nous lui accorderons une vie heureuse et le rétribuerons de la meilleure des récompenses ».  (Sourate An Nahl).

Cependant, une frange importante de l’humanité s’est détournée de l’injonction de Dieu et de Son Messager, d’une part, par ce qu’elle ignore les fondements de la religion et de la foi et, d’autre part, parce qu’elle s’est assujettie à l’influence de Satan et de l’égo. La plupart se préoccupe de cette vie-bas éphémère au détriment de l’au-delà éternel. C’est ce qui explique la course effrénée à la richesse mondaine, qui attire les gens prêts à s’entretuer comme des animaux.

De nos jours, l’humanité est éprouvée par des catastrophes naturelles, des dégâts causés par l’homme tels que le terrorisme, les guerres etc.

La recrudescence de la violence est devenue un phénomène majeur dans les sociétés, avec ses conséquences dans l’absence de sécurité et de paix.
Allah ta^ala dit, ce qui signifie : « La corruption est apparue sur terre et sur mer conséquence de l’action de l’homme». Sourate Ar Roum

Nous vivons une époque qui ressemble à celle décrite par le Messager (Sallal Lâhou ^aleyhi wa sallam) en ses termes : « Je jure par Celui Qui détient mon âme, qu’avant la fin de cette vie, il arrivera aux gens une époque où ni le tueur ni le tué ne savent la raison de son forfait pour l’un et ce pour quoi il a   été tué pour l’autre».(Rapporté par Mouslim)

La violence, quelle que soit sa forme, son intensité, et ses sources, est une épreuve et une endémie qu’il faut éviter pour celui qui veut être sauvé.

Allah ta^âla dit, ce qui signifie : « Et éviter une violence qui n’atteint pas seulement les injustes d’entre vous, et sachez que Dieu détient une punition douloureuse (pour les injustes)» Sourate Al Anfâl.

De nos jours, l’humanité souffre des violences qui touchent les peuples, surtout du tiers-monde en Asie, au Moyen Orient et en Afrique.

La question palestinienne et le statut de Jéruzalem, méritent toute notre attention ; et trouver une solution prompte et durable pour libérer ce peuple doit être un leitmotiv.
Toujours, sur ce registre nous devons penser à la situation critique que vivent nos frères Rohinga de Birmanie.

Nous invitons les autorités politiques à redoubler d’effort dans leur politique de lutte contre le chômage, l’analphabétisme et les disparités sociales. Le fléau de l’émigration clandestine avec son corollaire de pertes en vies humaines et de traitements  inhumains et dégradants auxquels sont confrontés nos jeunes, doit être endigué.

Les responsabilités étant partagées, des mesures fermes doivent être prises par la communauté internationale, et au premier chef, les pays africains et les pays arabes pour endiguer le fléau.

Il revient également à la Oummah islamique d’œuvrer davantage pour la paix et l’unité. Dans ce contexte El Hadj Oumar Al Foutiy disait dans son ouvrage intitulé Al Maqâsid As saniyyah : « Lorsque les oulémas, les imams, les dirigeants, les leaders et les guides  tous  s’entendent sur le bien et la vérité, les gens seront en sécurité et en paix ».

Il urge  de sensibiliser les jeunes générations à travers l’enseignement islamique et l’initiation aux valeurs nobles prononcées par nos valeureux devanciers des écoles soufies. Valeurs sous-tendues par la sagesse et le bon conseil.
Cette couche vulnérable de la société a besoin de repères pour ne pas se laisser distraire par les tares de la mondialisation.

A la jeunesse, nous disons de s’attacher et de persévérer dans le chemin de la quête du savoir, du bon comportement et dans le travail : « Certes Allah accorde son soutien aux persévérants ».

Ne négligez pas vos obligations religieuses et ne vous précipitez pas dans la quête de la réussite sociale, au risque de le regretter.

N’exposez pas vos vies à l’aventure périlleuse. L’être humain n’a pas plus cher que sa vie, il n’importe pas de se distraire à ce qui mène au péril. Allah ta^ala dit, ce qui signifie : « Ne vous suicidez pas ». Sourate Al Baqarah.

Je vous mets en garde contre les méfaits de l’internet et des réseaux sociaux et de tout ce qui peut mener à la violence physique ou verbale.

Le Messager de Dieu (Sallal Lâhou aleyhi wa sallam) dit, dans le sens : « Parmi les bons comportements du musulman ne pas se mêler de ce qui ne le concerne pas ».

« Contrôlez vos langages et épargnez les autres dans vos propos ».

Allah ta^âla dit, ce qui signifie : « Tout ce que (la personne) prononce (les anges) Raqîb Atîd l’inscrivent » Sourate Qàf.

Le Messager de Dieu (sallal Lâhou ^aleyhi wa sallam) dit, ce qui signifie : « Le bon musulman est celui qui aura épargné les musulmans dans ses propos et ses gestes ».

Nous ne saurons conclure sans demander à Dieu de protéger notre patrie contre toutes les formes de violence et de répandre la paix dans les régions et surtout en Casamance. Nous Lui demandons d’accorder à notre pays l’opportunité de bien profiter de ses ressources minières, pétrolières et gazières pour qu’elles soient une source de bénédictions et d’unité et non de violence et de division.

Oh Allah, l’Exempt de toute imperfection, Toi qui accorde la paix, nous T’implorons de nous préserver des violences sous toutes ses formes.
Que Dieu nous assiste et nous aide.
Merci de votre attention Was-salaam

Cheikh Mouhammad Madani TALL, serviteur de la Hadrah omarienne et président de la Ligue des Oulémas du Sénégal


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page