leral.net | S'informer en temps réel

Ziguinchor Commune / Seules 195 cartes reçues sur 4665 attendues: Le Pastef hausse le ton

Le nombre de cartes, issues de la révision exceptionnelle des listes électorales, reçues dans la commune de Ziguinchor, irrite les responsables du Pastef. Ces derniers ont élevé la voix pour le dénoncer : 195 cartes sont disponibles sur les 4665 attendues.


Rédigé par leral.net le Samedi 11 Décembre 2021 à 09:55 | | 0 commentaire(s)|

Ziguinchor Commune / Seules 195 cartes reçues sur 4665 attendues: Le Pastef hausse le ton
Des dizaines de Ziguinchorois ont effectué le déplacement à la préfecture de Ziguinchor, hier (jeudi), pour récupérer leurs cartes d'électeurs. Mais la plupart d'entre eux sont repartis bredouilles, à cause d'un nombre très limité de cartes disponibles. Seules 195 sont à la disposition de la commission de distribution sur les 4665 cartes attendues. Suffisant pour susciter l'ire des responsables du Pastef dans la commune de Ziguinchor.

Mis au parfum, les partisans d'Ousmane Sonko ont dépêché une délégation, conduite par le coordonnateur communal de Ziguinchor, Abdou Sané pour faire le constat.

"Nous nous sommes déplacés avec un huissier pour faire le constat. Mais à notre grande surprise, le préfet nous a refusés ce droit", s'insurge Seydou Mandiang, coordonnateur adjoint de la section communale du Pastef à Ziguinchor.

De l'avis de ce dernier, cette situation ne s'est produite que dans la ville de Ziguinchor."Toutes les autres collectivités territoriales, de Niaguiss à Niassya, en passant par Adéane, Boutoupa Camaracounda et Enampore, ont reçu leurs cartes sauf Ziguinchor. Pis encore, nous constatons que sur les deux centres de vote de Néma, quartier de résidence de la famille Sonko, aucune carte n'est disponible. Une coïncidence troublante que nous tenons à dénoncer", fulmine M. Mandiang.

Aussi, poursuit-il, "nous tenons à alerter l'opinion nationale et internationale sur cette situation qui est en train de se passer à Ziguinchor. Nous soupçonnons une volonté manifeste de priver certains citoyens Ziguinchorois de vote, comme ce fut le cas lors de la présidentielle".

Pour conclure, le coordonnateur communal adjoint du Pastef, dans la commune de Ziguinchor, invité la Commission électorale nationale autonome (CENA) et les organisations de la société civile à intervenir pour mettre fin à cette anomalie, pour permettre à tous les citoyens jouissant de leur droits, de choisir leur maire.





L’As


Titre de votre page Titre de votre page