a
leral.net | S'informer en temps réel

Ziguinchor: Une personne tuée lors d'un accrochage entre des militaires et des hommes armés


Rédigé par leral.net le Dimanche 14 Janvier 2018 à 19:36 | | 0 commentaire(s)|

Une personne a été tuée dimanche à Barkamanao dans la commune de Niaguiss (Ziguinchor, sud), à la suite d’un accrochage entre l’armée sénégalaise et des individus armés non identifiés, rapporte l'Agence de presse sénégalaise citant de source sécuritaire.

"Un individu est décédé à la suite de cet accrochage", selon la même source, sans donner plus de détails.

La zone militaire numéro 5 de Ziguinchor (sud) avait assuré être engagée jusqu’à la limite de ses moyens dans la traque des "malfaiteurs" à l’origine de la tuerie le 6 janvier dernier, de 14 bucherons dans la forêt classée de Boffa-Bayottes.

Jeudi dernier, le chef d’état-major général des armées (CEMGA), le général de corps d’armées, Cheikh Guèye, en visite à Ziguinchor avait annoncé que l’Armée sénégalaise mène actuellement une "opération particulière" dans la zone de la forêt classée de Boffa. Le général de corps d’armées, a toutefois précisé qu’elle n’a pas encore mis la main sur personne.

20 personnes dont une femme ont été interpellées dimanche matin vers 5h par les éléments du Groupe d’intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN) dans le village de Toubacouta (Ziguinchor, sud), non loin de Boffa-Bayottes où a lieu la tuerie du 6 janvier dernier.

Parmi les personnes interpellées, figurent 4 jeunes qui ont récemment fait l’objet d’une condamnation à Ziguinchor. Membres d’un comité villageois de surveillance des forêts, ils ont été jugés, condamnés puis libérés en octobre dernier dans le cadre d’un conflit avec des exploitants forestiers.

Les victimes - 14 morts et 7 blessées - avaient été interceptées par plusieurs hommes armés, dans la forêt classée de Bayottes. Elles avaient été forcées à se coucher par terre avant d’être froidement fusillées.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos