leral.net | S'informer en temps réel

Zinguinchor: Les présumés auteurs de la tuerie de Boffa, entament une grève de la faim


Rédigé par leral.net le Lundi 6 Décembre 2021 à 11:12 | | 0 commentaire(s)|

Zinguinchor: Les présumés auteurs de la tuerie de Boffa, entament une grève de la faim
Les présumés auteurs de la tuerie de Boffa incarcérés à la Maison d’arrêt et de Correction MAC, ont décidé d’entamer une grève de la faim ce lundi . Rebelote pour René Bassene et compagnie, qui s’insurgent contre leur longue détention. Cette diète entamée par ces détenus, est la troisième depuis quelques mois dans cette prison de Ziguinchor. Ils avaient entamé une grève de la faim qu’ils avaient interrompue, avant de reprendre ce même mouvement.

Languis de rester depuis bientôt 4 ans dans les liens de la détention, ces présumés auteurs de la tuerie de Boffa réclament la tenue d’un procès. Leur dossier en instruction depuis leur arrestation, ils ont été tous entendu par le juge d’instruction.

Mais leurs parents et proches s’expliquent encore difficilement les lenteurs dans la tenue de leur procès. Les demandes de liberté provisoire introduites par leurs avocatsn ont été toutes rejetées.

D'après "Sud Quotidien", ce lundi, leurs parents et proches ont décidé de se mobiliser devant la MAC de Ziguinchor pour leur apporter soutien. Les familles feront même une déclaration sur place .

Pour rappel, ils sont une dizaine de personnes actuellement incarcérées à la Mac de Ziguinchor, après leur placement sous mandat de dépôt dans l’affaire de la tuerie de Boffa bayotte, du nom du village tristement célèbre où quatorze personnes des coupeurs de bois avaient été froidement abattus par un commando armé. Au lendemain de ce « carnage », la Section des Recherches de la gendarmerie s’était déployée à Ziguinchor.

L’enquête activée a permis d’arrêter 22 personnes. Seize seront inculpés avant d’être placées sous mandat de dépôt. Parmi les personnes arrêtées, le journaliste René Capin Bassene, Ampoi Bodian, Seyni Sané, le chef de village de Boubacouta qui est décédé en détention.

Bientôt quatre ans qu’ils croupissent en prison, ces détenus présumés auteurs de la tuerie de Boffa languissent de rester en prison et entament une grève de la faim pour réclamer un procès.

Ndèye Fatou Kébé

Titre de votre page Titre de votre page