leral.net | S'informer en temps réel

​Communication du Président, Monsieur Serigne MBOUP


Rédigé par leral.net le Mardi 21 Novembre 2017 à 12:49 | | 0 commentaire(s)|

Communication du Président, Monsieur Serigne MBOUP,
 
  Excellence, Monsieur le Président de la République
Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale
Monsieur le Premier Ministre
Monsieur le Président du H Conseille des Collectivité Territoriale
Madame la Présidente du Conseil Economique Social et Environnemental
Mesdames, Messieurs les Ministres ;
  • Honorables Députés,  Messieurs les Hauts  conseillers  
  • Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et organisme internationaux, chambre consulaire patronat  organisations  professionnelle syndicaux
  • Mesdames et Messieurs les participants en vos rangs et grades
 
Je voudrais à l’entame de mon propos, remercier chaleureusement Monsieur le Président de la République Macky Sall, pour son heureuse initiative de tenir ce conseil
Mesdames, Messieurs
 
Excellence, Monsieur  le Président de la République
 Le Plan Sénégal Emergent est une initiative qui a donné beaucoup d’espoir à notre pays et surtout à notre jeunesse. Ce n’est pas un hasard que le lancement au niveau international  ait  eu lieu à la chambre de commerce de de  Paris. C’est un symbole fort parce que l’émergence repose  sur  deux  piliers. L’Etat qui  montre la voie et  le privé qui en est  le moteur.
 
Monsieur le Premier Ministre  nous a révélé que c’est grâce aux forums qu’organisait la chambre de commerce, qu’il a pu choisir son université et sa formation. Il vous a dignement représenté à notre assemble général des Chambres Consulaires Régionales tenue à Dakar la semaine dernière,  avec un message très fort. Je le cite : «  Le secteur privé est aujourd’hui la priorité de toutes les priorités. Les Etats s’occupent de l’environnement. Maintenant c’est le temps du secteur privé. C’est votre temps. C’est grâce à votre ingéniosité, dans vos usines, dans vos ateliers, dans vos entrepôts, mais aussi dans vos exploitations agricoles, que s’est construit et se construira l’Economie sous –régionale ». Fin de citation
C’est le lieu de le remercier chaleureusement ainsi que l’ensemble de son gouvernement pour son soutien constant et les appuis multiformes  qu’il  il nous donne sous votre bien aimable  directive. Ce message a été perçu par tous les participants qui sont composés de 56 chefs d’entreprises.
La Chambre Consulaire régionale a été créé par l’acte additionnel No 02/97/ du 23 juin 1997 qui est l’organe consultatif de L’UEMOA ;  Nos chefs d’Etat et de gouvernement ont voulu graver dans le marbre leur conviction forte à un secteur privé transnational clef de voûte du développement économique et social des pays membres de notre zone monétaire.
Les membres de la CCR ont souhaité même que vous portez leur voie au niveau de vos paires de l’UEMOA dans le but d’avoir un même conseil présidentiel  d’investissement communautaire
Je remercie également Monsieur le Ministre du Commerce pour son appui constant et pour les réformes engagées en vue de donner plus de dynamisme aux chambres
 
Remerciements aussi à Mr le Ministre des affaires étrangères et le directeur du partenariat et de la promotion économique, les Ambassadeurs et Consuls généraux, pour leur engagement sans faille  dans la voie de la  diplomatie économique, grâce aux orientations du Président de la République et avec une parfaite collaboration avec nos réseaux consulaires  internationaux.
 
De même nos remerciements sont adressés au Mr le Ministre de l’économie et des finances et à ses services qui n’hésitent pas, chaque fois que le besoin se présente, pour nous recevoir et de nous trouver des solutions pour la bonne marche de nos chambres
Le ministre de la promotion des investissements et du partenariat publique privé  et le directeur général de l’APIX  qui ont aussi joué  un rôle très important dans l’appui aux entreprises avec une collaboration  soutenue notamment dans les régions où ce type de soutien fait défaut.
Excellence, Monsieur  le Président vous me donnez l’occasion de montrer l’impact retentissant des chambres de commerce au niveau international
 
A titre d’exemple, la chambre de commerce  en France compte 2 500 000 adhérant représentés par 4800 délégués Elle  gère un budget de plus 4 milliards d’euros soit 2600 milliards CFA, et de nombreux équipements  et logistiques portuaires en passant  par des écoles de formations dont la prestigieuse école HEC de Paris 
Les chambres de commerce au Sénégal sont présentes depuis  1870 pour  Dakar, Gorée, Rufisque et  Saint louis 1902 pour Ziguinchor  et 1911 pour Kaolack. A Dakar  rien que son architecture et son emplacement au cœur du centre ville démontre son ancrage et son rôle dans le développement économique et social de notre pays. Et tous les ports du Sénégal ont été construits par les fonds des chambres de commerce. Aux dernières inscriptions, plus de 100 000 opérateurs économiques se sont inscrits sur les listes et attendent  l’élection  pour renouveler  leurs délégués. Et cela nous permettra d’accompagner l’Etat dans sa politique de développement notre économie et soulager nos finances publiques et d’appui à nos  entreprises
« NDIMAL NASA FEK LOKHAL BOROM »
Aujourd’hui les chambres de commerce  au Sénégal souhaitent  jouer un rôle dans l’animation du débat économique, être des forces de propositions, et cadre fédérateur et jouer un rôle  d’interface entre le secteur public  et  celui privé conformément à son statut légal et ses réseaux internationaux.
Mais tout cela ne peut se faire sans un respect des textes et des renouvellements des instances dirigeantes  comme prévu par la loi. Le respect du calendrier électoral et la limitation des mandats doivent aussi s’appliquer au secteur privé.
Monsieur le Président
Vous avez su comprendre que la décentralisation est la voie royale pour aller vers l’émergence. Ainsi vous avez fait de la restauration et de la rénovation des moyens de transport ferroviaire, maritime et aérien à l’intérieur du pays, une super priorité. C’est une véritable rupture car la plupart de nos infrastructures datent de la colonisation.
Nous tenons à vous remercier cette vision qui montre que vous êtes un homme d’Etat car l’homme d’Etat pense aux prochaines générations pas seulement à la prochaine élection. Vos grands travaux posent les jalons d’un autre Sénégal, le Sénégal de la génération de ceux qui sont nés après l’indépendance. Diamniadio est la première pierre, la première ville de ce nouveau Sénégal qui regarde vers l’intérieur du pays et le continent. Autant Dakar incarne la colonisation, autant Diamniadio incarne cet autre Sénégal.
 
Pour l’emploi des jeunes la Collaboration est nécessaire entre les chambres de commerce et les ministères concernés  en vue de former des compétences adoptées  à notre économie, et surtout  leur trouver des débouchés. Notre mission est aussi d’assurer le développement, la modernisation  et la gestion  les  établissements  commerciaux. En collaborations du ministre de l’affaire étrangère et nos réseaux internationaux pour mieux vendre l’image du Sénégal et la création des chambres mix
Je voudrais  aussi avec votre permission remercier  le patronat et  les organisations professionnelles.  Je peux vous  confirmer ici que nous n’avons entre nous  aucun problème, même si nous avons des divergences sur des questions d’approche et des stratégies. Ce qui est important c’est que nous soyons ensemble pour le développement du Sénégal,
Vous me permettrez Excellence de terminer par un plaidoyer en faveur des chambres de commerce régionales qui abattent un travail de titan pour soutenir l’économie locale. D’ailleurs une étude de la direction des PME/PMI  a établi qu’elles sont les plus efficientes et plus accessibles  pour ce qui concerne l’appui aux PME. Ces performances méritent d’être soutenues par l’Etat alors qu’elles ne reçoivent  qu’une subvention annuelle de 28 millions là ou des organismes publics  reçoivent des milliards pour le même type d’appui. Aussi pas bien présent dans les intenses des structure d’appuis
Mr le Premier Ministre sous votre directive, a pris une circulaire qui tarde à se matérialiser. L’Emergence doit être accompagnée par des chambres de commerce qui auront retrouvé leur rôle et leur splendeur. A titre d’exemple la Chambre de commerce du Burkina, avec un budget de 16 milliards alors que les 14 chambres au Sénégal n’atteignent pas deux milliards. Une réforme s’impose pour que les chambres fassent plus dans l’investissement et moins dans le fonctionnement.
Mais Mr le Président qu’elle soit nationale,  régionale ou communale, une chambre n’a de sens que si elle réglé la question la question  de gouvernance et de représentativité et la proximité   
Je ne saurai terminer cette communication  sans vous réaffirmer que la nouvelle génération d’opérateurs économiques sénégalais est prête à relever le défi du développement économique et social.
A ce titre  Excellence, Monsieur le Président, Mesdames Messieurs, je veux juste rappeler deux défis lancés par les chambres:
 
« Réussir à faire bouger l’économie nationale avec nos
   Entreprises locales »
 
  • « Fédérer et animer pour un secteur privé Fort dans un    
           Sénégal Emergent »
 
           Vive le Sénégal  émergent
          Je vous remercie pour votre bien  aimable attention.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos