leral.net | S'informer en temps réel

​Législatives 2017: Et si Mankeur Ndiaye perdait les élections à Dagana ?


Rédigé par leral.net le Vendredi 26 Mai 2017 à 14:46 | | 0 commentaire(s)|

Après l’échec de l’APR aux élections locales de 2014 à Dagana, Mankeur Ndiaye, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur va certainement pour ces Législatives, en amont ou en aval, se jauger «politiquement», en s’attaquant au fief d’Oumar Sarr dans une guerre qui s’annonce âpre comme ça a toujours été le cas au Walo.
 
Que vaut électoralement Mankeur Ndiaye à Dagana ? Quel impact peut avoir le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur dans une configuration politique à Dagana, en "phase" avec Oumar Sarr alias Diogomaye depuis 1996.
 
Ambassadeur en mai 2003 en France, Mankeur Ndiaye, né le 15 mars 1960 à Dagana, a été nommé le 29 octobre 2012 ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'Extérieur dans le gouvernement d'Abdoul Mbaye, succédant ainsi à Alioune Badara Cissé.
 
Mankeur Ndaye est certes, un des grands noms de la diplomatie africaine, en particulier en Afrique de l’Ouest et dans le domaine économique. Toutefois , un de es handicaps majeurs réside en ce qu’il ne soit connu pour un quelconque militantisme politique au sein d'un parti politique. Aussi, Macky Sall ne devra-t-il pas se se contenter de ses ressources de technocrate, car politiquement, il n’est pas un foudre de guerre, même s’il soutient de façon subtile Macky Sall à Dagana, comme nous le confirme une source walo-walo.
 
Réputée forteresse symbolique imprenable d’Oumar Sarr, député Maire PDS, Dagana est en train de faire montrer l’adrénaline avec l’APR qui a sonné la mobilisation ces derniers jours avec des meeting ça et là. La Jeunesse apériste et ses alliés ne sont pas en reste. Mais aujourd’hui, on se pose la question de savoir ce que peut apporter concrètement Mankeur Ndiaye à Dagana à Macky Sall dans le cadre de ces élections législatives du 30 juillet.
 
Selon nos radars, Makhtar Cissé, malgré son statut d’Inspecteur général d'Eta, essaie également d’aider Macky Sall comme il le peut. Mais, Mankeur Ndiaye est moins visible, même s’il soutient sans ambages Macky Sall.
 
Pourtant, lors du référendum du 20 mars 2016, Mankeur Ndiaye avait annoncé la couleur en déclarant tout de go que «Dagana votera Oui au référendum». Le ministre avait attaqué de plus belle, en estimant que «les militants de l’Apr sont majoritaires dans le département de Dagana» et qu’aussi que son parti contrôlait «le Conseil départemental et 9 communes sur 11 que compte le département».
 
Quelle sera sa posture politique du technocrate à Dagana lors de ces élections législatives, même si Macky Sall a déclaré lors du dernier Secrétariat exécutif national en date de l’APR, que les ministres en service dans le Gouvernement de Mahammed Boun Abdallah Dionne ne seront pas, «sauf exception» sur une liste lors des Législatives.. A priori, Mankeur ne devrait pas être investi, mais il va certainement s’investir aux côtés de Benno Bokk Yakaar pour endiguer la déferlante bleue d'Oumar Sarr dans le département de Dagana.
 
Dans cette petite ville réputée jadis pour sa position géographique avec son fleuve et son fort français, Dagana, depuis 1996, a toujours dit oui à Oumar Sarr.  Même après la chute d’Abdoulaye Wade, l’édile a réussi à gagner la mairie.
 
Mais aujourd’hui,  tout est possible d’autant que cette ville compte en son sein un DG de la Senelec Makhtar Cissé  et Mankeur Ndiaye, inamovible ministre des affaires étrangères depuis l’éviction d’Alioune Badara Cissé.
 
Mais, au delà du département de Dagana, il s’agira symboliquement pour le «bataillon blindé» de Macky Sall, de convaincre l’électorat de la commune de Dagana qui ferait environ 7 000 électeurs, sans oublier la ville de Bokheul.
 
Convaincre que la configuration politique a changé à Dagana malgré la victoire d’Oumar Sarr aux dernières locales: tel est l’objectif politique de l’APR.
 
Sur le terrain, Oumar Sarr n’a plus la même frappe financière comme du temps où il était ministre de l’Urbanisme. Malgré tout, le maire de Dagana reste toujours l’homme fort au Walo. C’est pourquoi l’APR ainsi que leurs alliés ne ménageront aucun effort pour renverser la vapeur au niveau départemental dans cette ville chère à d’Habib Thiam, ancien Premier ministre du président Abdou Diouf.
 
Toutefois, il faut aussi signaler l’émergence de nouveaux leaders à Dagana comme le jeune avocat Ababacar Sadikh Naham, pourtant proche du Parti socialiste, qui avait décidé de battre campagne avec And Dolèle Khalifa Sall pour le "Non" pour ce référendum du 20 mars.
 
Toutefois, l’APR pourra aussi compter sur les services de l’homme d’affaires daganois Cheikh Cissé qui s’était investi corps et âme lors des élections locales gagnées par Oumar Sarr en 2014.
 
En attendant d'atteindre sa vitesse de croisière, la campagne en direction des Législatives commence à s'animer ans cette ville où a été érigée la statue de la Reine Ndatte Yalla à la place du Walo, celle-là qui aura préféré mourir dans la dignité plutôt que de vivre dans le déshonneur.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos