leral.net | S'informer en temps réel

​SOS CASAMANCE invite Macky Sall "à constater lucidement l’échec de sa stratégie de résolution politique de la crise en Casamance"


Rédigé par leral.net le Vendredi 1 Juin 2018 à 13:04 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
 COMMUNIQUE DE PRESSE
 
Depuis quelques mois, après le carnage de Boffa-Bayotte, la Casamance est plongée dans un cycle de violence incontrôlable.
 
Une situation certainement consécutive, au démantèlement de certaines bases de combattants du MFDC par les forces militaires sénégalaises.
 
 L’association SOS CASAMANCE déplore cependant, qu’aucune initiative politique de l’Etat ne soit mise en place pour contenir la dispersion de ces bandes armées du MFDC .
 
Une situation qui vient ainsi briser l’espoir des populations de Casamance, pour un dialogue politique qui doit conduire vers une perspective de Paix constructive, et durable en Casamance.
 
L’association SOS CASAMANCE, condamne fermement ce regain de violence galopante,  qui a fini par créer une  psychose grandissante chez les populations, et demande au gouvernement de veiller  au respect de la sécurité des populations sur toute l’étendue du territoire casamançais et au rétablissement effectif de la liberté de circulation des personnes et des biens.
 
SOS CASAMANCE, invite solennellement le chef de l’Etat Macky SALL, à constater lucidement l’échec de sa stratégie de résolution politique de la crise en Casamance, et à tirer les enseignements utiles pour la relance immédiate du processus de paix politique.
 
SOS CASAMANCE, réaffirme ainsi sa volonté inébranlable à œuvrer sans relâche pour  un dialogue inclusif, dans le respect de la dignité de tous les acteurs engagés dans le processus de construction de la Paix en Casamance.
 
SOS CASAMANCE, demeure profondément convaincue que la seule et unique voie vers la paix, entre l’Etat et les Casamançais reste et restera pour toujours, la voie du dialogue , et invite le chef de l’Etat Macky SALL et son gouvernement à ouvrir sans délai un processus de dialogue politique, pour mettre un terme à cette situation de regain de violence et abréger la souffrance des populations.
 
 
 
Fait à Paris le 31/05/2018