leral.net | S'informer en temps réel

« 12 mn Chrono » / Pr. Malick Ndiaye, sociologue et enseignant à l’Ucad : « Nous avons une société civile alimentaire et une opposition bodio-bodio »

L’émission « 12 mn Chrono » de Leral TV a reçu Pr. Malick Ndiaye, sociologue et enseignant à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Refusant le statut de sachant, Pr. Ndiaye se définit comme étant un talibé à la recherche du savoir. Il exhorte le président de la République à nommer dans les meilleurs délais, un gouvernement de 16 ministres. S’attaquant à l’opposition, présente au Palais, il estime qu’elle devrait s’expliquer sur leur présence.


Rédigé par leral.net le Mardi 9 Juin 2020 à 20:18 | | 0 commentaire(s)|

« 12 mn Chrono » / Pr. Malick Ndiaye, sociologue et enseignant à l’Ucad : « Nous avons une société civile alimentaire et une opposition bodio-bodio »
Pr. Malick Ndiaye, présentant ses condoléances aux morts de Covid-19, considère qu’il y a d’autres maladies mortelles au Sénégal. Mais, le Sénégal, alerté très 3 mois avant l’arrivée du virus sur le territoire national par Boubacar Sèye d’Horizon Sans Frontières, n’a pas pris les devants. « Le gouvernement, devant enlever les personnes budgétivores, faisait des calculs politiques. Et pourtant Bougane Guèye Dani avait fait un calcul, montrant qu’un gouvernement de 16 personnes suffit », retient Pr. Malick Ndiaye.

Ainsi, il reconnaît que l’Etat qui fait sourde oreille sur les 29 milliards de FCfa détournés dont on a accusé Mame Mbaye Niang, les 94 milliards de Mamour Diallo et les 400 000 de chaque Sénégalais, réclamés à Aliou Sall, prouve que l’Etat n’a aidé personne. « Les politiques ne disent pas la vérité et la dégradation des valeurs prend de l’ampleur. Personnellement, j’ai soutenu le Professeur Seydi, le corps médical, les syndicalistes et autres. Les gens pleurent de partout au Sénégal. L’aide se fait aujourd’hui, devant les télévisions. Ces gens qui présente des paperasses ne donnent plus pour aider les nécessiteux », a décrié le sociologue.

Ainsi, Pr. Malick Ndiaye exhorte le Président de la République à nommer dans les meilleurs délais, un gouvernement de 16 ministres. S’attaquant à l’opposition, présente au Palais, il estime qu’elle devrait s’expliquer sur leur présence. « Nous avons une société civile alimentaire et une opposition « bodio-bodio ». La politique, c’est le problème du Sénégal », regrette-t-il.

D’après lui, Macron a parlé de barrières, de masques etc, pour cadrer avec sa communauté qui croit à l’inexistence de Dieu. Leur travail consiste à gérer le présent. Mais, ce que nous apprenons de nos religieux, c’est de comprendre que nos actes d’aujourd’hui, seront jugés demain. « Notre communauté croit au présent et au-delà. Notre soubassement s’est fissuré avec la fermeture de nos lieux de culte. Les croyants ont l’habitude de combattre Satan à travers des prières et autres. L’erreur de l’Etat du Sénégal est de porter l’habit d’autrui, alors qu’il pouvait se ressourcer avec « Matlaboul Siffa » de Serigne Touba », a déploré Pr. Ndiaye.

Par ailleurs, Pr. Ndiaye se rappelle avoir interpellé le Président sur le contenu de leur rencontre de 2014. Avant d’indiquer que le discours de Serigne Mountakha cadre avec celui d’Al Makhtoum et autres… Les populations démunies, relève-t-il, sont en situation de difficile. Et le pays est en train de basculer dans une situation insurrectionnelle.

Sous ce registre, il appelle à l’éradication des mauvais comportements, en disant juste, la vérité aux populations. La Force Covid-19 confié au Général François Ndiaye, dira-t-il, montre qu’il n’y a plus une confiance en la société civile.




Cliquez-ici pour regarder plus de videos