leral.net | S'informer en temps réel

2,7 millions de tonnes de marchandises en 2020: Le corridor Dakar-Bamako toujours actif

Le trafic à destination et en provenance du Mali sur le corridor Dakar-Bamako, s’est chiffré à plus 2 millions 700 mille tonnes en 2020, a révélé une mission de prospection et d’évaluation du Directeur général du Port autonome de Dakar (Pad) sur ledit corridor.


Rédigé par leral.net le Mercredi 29 Septembre 2021 à 12:05 | | 0 commentaire(s)|

2,7 millions de tonnes de marchandises en 2020: Le corridor Dakar-Bamako toujours actif
Le corridor Dakar-Bamako se massifie d’année en année. Le trafic gros porteur en provenance et à destination du Mali, est estimé à plus de 400 camions en opération journalière. En 2020, ce trafic s’est chiffré à plus de 2 millions 700 mille tonnes, selon une note d’information de la Direction générale du Port autonome de Dakar (Pad), qui fait le point d’une mission de prospection et d’évaluation effectuée par Aboubacar Sédikh Bèye, du 22 au 26 septembre 2021, sur le corridor Dakar-Kayes-Bamako.

Le Dg du Pad était en compagnie de ses collaborateurs, des représentants de Cap/Sénégal (Communauté des acteurs portuaires du Sénégal), des Entre­pôts du Mali au Sénégal, du président de l’Union nationale des Transporteurs du Sénégal et du Directeur général de Tvs (Terminal vraquier du Séné­gal).

L’objectif principal de la mission, mentionne le communiqué, «est d’évaluer par une démarche participative, l’état général de fonctionnement du corridor Dakar-Kayes-Bama­ko. Ainsi, la mission a pu mesurer à la fois les enjeux du trafic malien et l’impact sur l’économie des deux pays et la compétitivité du Pad en particulier».

A cette occasion, les goulots d’étranglement qui gangrènent la fluidité du trafic sur le corridor ont été identifiés, notamment sur l’état général des routes… Entre autres goulots, la mission a relevé le nombre et la multiplication des postes de contrôle, la durée de l'attente aux frontières.

Pour trouver des solutions à ces contraintes, le Dg du Pad et sa délégation ont rencontré quelques forces de défense et de sécurité en faction sur le corridor. Ils ont eu également, d’après le communiqué, une séance de travail avec les gouverneurs des régions de Tambacounda et de Kayes, y compris avec les partenaires de Kayes, notamment le Conseil malien des transporteurs routiers, le Conseil malien des chargeurs, la Chambre de commerce et d’industrie du Mali, les Opérateurs majeurs, entre autres.

Pour rappel, «dans le cadre de la mise en œuvre de son plan de transformation 2019-2023, le Port autonome de Dakar a mis un accent particulier sur le corridor Dakar-Bamako. Ce corridor fait l’objet d’une attention particulière, du fait de la concurrence accrue entre les ports de la sous-région et aussi des relations séculaires de coopération économique entre les 2 pays».

A travers son plan stratégique, le Pad cherche à renforcer la compétitivité de sa plateforme, à diminuer l’encombrement de la ville de Dakar, à minimiser le stationnement sur les accotements des axes routiers. Les équipes du Dg Bèye entendent aussi, favoriser des pôles d’attraction économiques et des plateformes de repli pour le Port de Dakar, dans le but de mettre en œuvre l’une de ses missions principales, qui est celle de «se positionner en tant qu’acteur logistique au service des économies ouest-africaines», à l’horizon 2023.





Le Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page