8 des 15 deputés de la diaspora alloués à l’Afrique : L’opposition en Italie, déçue, accuse Macky Sall de miser sur l’Afrique et ses nombreux émigrés hal-pulaar pour avoir la majorité

Si seulement trois députés ont été alloués aux Sénégalais d’Europe, c’est parce que Macky Sall sait qu’il est minoritaire en Occident et qu’en Afrique, il pourra compter sur le vote ethnique de la forte colonie d’émigrés toucouleurs. C’est la réaction de Nango Seck, responsable de Bokk Gis-Gis et coordonnateur du front de l’opposition en Italie. Considérant que cette répartition est «injuste» et «inadmissible», il affirme que les législatives doivent être la première bataille dans la guerre pour bouter le patron de l’Apr hors du palais.


Rédigé par leral.net le Mardi 21 Mars 2017 à 13:18 | | 0 commentaire(s)|

L’Europe qui accueille une très forte communauté sénégalaise n’aura que trois (3) députés à l’Assemblée nationale, contre 8 pour la communauté sénégalaise d’Afrique. Une répartition que dénonce Nango Seck, coordonnateur du front de l’opposition en Italie.

Pour lui, Macky Sall et son régime ont sciemment opté pour une telle répartition, parce qu’ils savent qu’ils sont minoritaires en Europe et qu’il compte sur la forte communauté hal-pulaar d’Afrique pour engranger le maximum des sièges dédiés aux Sénégalais de l’extérieur.

«Huit (8) députés en Afrique, c’est trop. C’est inadmissible et injuste, cette répartition. Les Sénégalais d’Europe méritent plus de respect. Nous sommes déçus par cette répartition», a-t-il martelé. Mais pour lui, «cela prouve que le Président Sall a compris qu’il ne peut plus gagner en Europe et aux Etats-Unis. C’est la raison de cette forfaiture. Délaissé par la diaspora, il cherche ses députés en Afrique, avec la forte communauté toucouleur. Ceci confirme qu’il cherche à installer dans le pays des clans et le sectarisme. Et c’est très dangereux».

Ce dernier est d’autant plus irrité par le nombre insignifiant de députés alloué à l’Europe, que ce sont nos compatriotes établis dans cette partie du monde qui contribuent le plus à la vie nationale par leurs envois et qui connaissent aussi le plus de problèmes. «Les vrais bailleurs de la diaspora sont en Europe. Les problèmes d’émigration son plus accrus en Europe», soutient Nango Seck, qui souligne qu’on pouvait attendre une telle chose de Macky Sall qui a toujours driblé les Sénégalais.

Pour lui, cette bataille des législatives doit être vue par l’opposition et les forces vives de la nation comme «une première bataille pour bouter Macky Sall hors du palais, parce qu’il devient de plus en plus dangereux pour notre pays».

Quant à la préparation des législatives en Italie, notre interlocuteur note que tout se passe bien et que la dynamique unitaire est de mise. «Tranquillement, nous travaillons ensemble. On attendait les décrets et autres pour voir comment organiser les listes. Ça sera fait dans l’unité. L’unité se dessine en tout cas», conclut-il.

La diaspora est divisée en 8 régions qui se partagent les 15 députés. Et c’est l’Afrique qui se taille la part du lion, avec 8 députés, dont 3 pour l’Afrique de l’Ouest, 3 pour l’Afrique centrale, 1 pour l’Afrique du Nord et 1 pour l’Afrique australe. L’Europe entière a 3 députés, tandis que l’Amérique, l’Asie, le Moyen-Orient et l’Océanie ont chacun un député. Au niveau national, la répartition reste inchangée. Le département de Dakar a 7 députés, suivi de Mbacké (5)…


Les Echos