leral.net | S'informer en temps réel

A quoi joue Free ?

Les investisseurs qui ont racheté Millicom Sénégal (filiale de l'opérateur mobile luxembourgeois Millicom), qui commercialisait la marque Tigo au Sénégal, à savoir le consortium Saga Africa Holdings Limited qui compte le Sénégalais Yerim Sow, le Français Xavier Niel et le Malgache Hassanein Hiridjee, sont-ils mus par la volonté de participer au développement du Sénégal ?


Rédigé par leral.net le Jeudi 10 Octobre 2019 à 17:30 | | 0 commentaire(s)|

Ces investisseurs doivent une réponse aux Sénégalais car au moment où ils ont changé en grandes pompes la marque Tigo en Free, ils restent devoir de l’argent à l’Etat du Sénégal, sur l’achat de la licence 4G, et aux mêmes Sénégalais qu’ils veulent appâter avec de fausses offres abordables ». Un manque de respect qui frise la méprise ; C’est toujours cette condescendance des entreprises étrangères à l’encontre de nos pays africains qui « n’ont de choix que de d’accepter le diktat » des puissances financières intéressées par le seul profit !

Pis, au même moment où Free Sénégal est en train de dépenser une fortune pour marquer son arrivée, Millicom attend également son reliquat sur le rachat de la licence d’opérateur au Sénégal. Et dire que Wari, qui avait obtenu le premier ce rachat a été écarté pour cette même raison. La « préférence nationale » en avait pris un sacré coup ! Donc le « luxembourgeois » accepte pour le « Français » Free, ce qu’il a refusé pour le « Sénégalais » Wari ! Cherchez l’erreur !

Pour finir, l’ARTP n’a vu que de vent sur les offres et les promos déroulées par Tigo puis Free par rapport à la législation en vigueur dans les télécoms. Elle a même du mal actuellement à se décider entre les différentes mises en demeure, qui doivent se succéder, à envoyer à l’opérateur qui jaay du « limoy doolé » sur les RS et dans les rues au Sénégal. D’abord sur la décision d’encadrement des promos et bonus qu’il ne respecte pas mais également sur les offres lancées sans son aval. « Li moy yabaaté » !

Et le pompon, reste le dernier acte déloyal porté par Free à l’encontre de « leur » MVNO, « Promobile » ! Opérateur mobile virtuel très très sénégalais (adossé Tigo avant et donc à Free maintenant), porté par l’homme d’affaires mouride Mbackiyou Faye, qui a fini d’être en règle avec l’Etat, avec Tigo puis Free, avec la technique…mais qui voit Free « refuser » d’activer sa mise en orbite technique et commerciale avant le magal Touba ! Allez savoir pourquoi ! Mais la stratégie ne souffre d’aucune ambiguïté : Free n’est pas là pour le Sénégal, mais bien pour les intérêts français et…malgaches !

Au milieu de tout ça, l’Etat se retrouve dans le flou et naturellement dans la perte et les populations à la merci des entreprises étrangères Orange (France), Free (Sénégal) et Expresso (Soudan). L’impérialisme économique a encore de beaux jours sous nos cieux.


Moussa Mbaye
Activiste citoyen


Email : moisembaay@gmail.com



Cliquez-ici pour regarder plus de videos