leral.net | S'informer en temps réel

AFFAIRE YAVUZ SELIM-ETAT DU SENEGAL : Madiambal Diagne à Saint-Louis; pour recadrer le gouverneur


Rédigé par leral.net le Mercredi 20 Septembre 2017 à 09:12 | | 0 commentaire(s)|

Le différend opposant l’Etat du Sénégal à l’établissement privé Yavuz Selim continue de faire l’actualité à Saint-Louis. Après la décision du gouverneur de sommer l’équipe pédagogique de quitter illico l’établissement, Madiambal Diagne, Pca du groupe Yavuz Selim, est descendu à Saint-Louis pour défendre les intérêts du corps professoral. Il a surtout apporté des éclaircissements, disant que l’Etat n’a nullement le droit d’agir de la sorte, étant donné que le dossier est encore pendant au niveau de la justice.

Madiambal Diagne s’est même étonné que seule Saint-Louis ait appliqué la décision d’arrêter les cours. Et il pointe d’un doigt accusateur, le gouverneur de la région. A ses yeux, l’autorité administrative est vite allée en besogne.

«Nous allons continuer à opposer une résistance par rapport à cette décision et c’est pourquoi nous avons demandé aux policiers de quitter les lieux dans les plus brefs délais. Nous estimons que nous sommes dans la légalité et que tant que la justice n’a pas tranché, nous allons continuer à mener librement nos activités pédagogiques», a laissé entendre M. Diagne, qui faisait face à la presse, en présence des enseignants et encadreurs administratifs de l’école.

Le Pca d’insister sur l’urgence et la nécessité de soutenir ce groupe scolaire et son administration, car, à l’en croire, si l’Etat persiste dans sa décision de transférer la gestion de l’école à Maarif, des perturbations seront notées. «L’avenir des élèves est manifestement menacé, au même titre que celui des employés», a-t-il alerté.

A l’école, la désolation se lit sur les visages des enseignants et autres personnes. Les parents d’élèves, frustrés, ne cessent de poser des questions sur le comportement du gouverneur de Saint-Louis, avant de l’appeler à savoir raison garder. D’ailleurs, pour Madiambal Diagne, le gouverneur est dans le harcèlement incessant et n’a aucun droit d’agir de la sorte.

«Nous élevons la voix pour dire qu’il est dans l’illégalité et nous le mettons en garde que nous sommes fermes et attachés au principe de droit et de légalité», a-t-il lancé. Le dossier n’étant pas encore vidé, Madiambal Diagne se demande alors pourquoi le gouverneur se permet d’amener des policiers pour faire vider l’école. Finalement, les policiers ont vidé les lieux.

En tout cas, les parents d’élèves de l’école Yavuz Selim de Saint-Louis sont dans tous leurs états. Leurs enfants sont dans l’expectative totale, car la direction a été sommée d’arrêter ses activités pédagogiques et de quitter l’école jusqu’à nouvel ordre, suite à une décision du gouverneur de Saint-Louis.



Alassane Sylla jotay