leral.net | S'informer en temps réel

ANSD / Secteur moderne hors administration publique: 324.350 emplois dénombrés au 3e trimestre 2021 contre 313.448 un an plus tôt

Au troisième trimestre 2021, le nombre d’employés salariés dans le secteur moderne hors administration publique est évalué à 324 350 contre 313 448 un an plus tôt, soit une hausse de 3,5%. De même, les rémunérations globales ont progressé de 12,8% surla même période. Les heures hebdomadaires moyennes travaillées par employé ont également augmenté sur la période (+0,9%) d’aprèsl’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd).


Rédigé par leral.net le Mercredi 12 Janvier 2022 à 09:39 | | 0 commentaire(s)|

Le nombre d’employés dans le secteur moderne, hors administration publique, a progressé de 3,5% au troisième trimestre 2021, comparativement à celui de la période correspondante en 2020. Cette évolution est consécutive à l’augmentation des effectifs dans la construction (+48,4%) et, dans une moindre mesure, les services (+4,4%). en revanche, il est noté une réduction des effectifs dans l’industrie (-0,1%) et le secteur du commerce (-7,0%) d’après l’ansd.

D’après "Libération", la baisse du nombre d’employés dans le secteur de l’industrie est principalement liée à la diminution des effectifs dans le sous-secteur des extractives (-10,3%) et des activités de fabrication (-0,9%). s’agissant de l’accroissement des effectifs dans le secteur des services, il est imputable à l’augmentation du nombre d’employés dans la majorité des sous-secteurs, notamment ceux des activités artistiques, sportives et récréatives (+35,3%), de l’hébergement et de la restauration (+15,1%), de l’enseignement (+12,6%), des activités financière et d’assurance (+11,8%) ainsi que ceux de l’information et de la communication(+2,1%).

Toutefois, la diminution du nombre d’employés dans les sous-secteurs des activités spécialisées, scientifiques et techniques (-18,9%), du transport et de l’entreposage (-16,6%) et des activités pour la santé humaine et l'action sociale (-7,0%) a limité la hausse notée dans le secteur des services. Répartition des employés selon le statut l’analyse de la répartition du nombre d’employés dans le secteur moderne hors administration publique, selon le statut dans l’emploi, révèle une prédominance des permanents au troisième trimestre 2021.

En effet, un peu plus de 7 employés sur 10 dans le secteur moderne sont des permanents. Par ailleurs, suivant le type d’activité, il est noté une prédominance de l’emploi permanent dans la totalité des branches d’activités étudiées. Il convient tout de même de noter un recours assez important à des saisonniers dans les activités de fabrication (46,1%), l’enseignement (42,0%), les services de soutien et de bureau(41,5%) et les industries extractives (40,7%).

Répartition des employés permanents selon la catégorie socioprofessionnelle la répartition du nombre d’employés permanents suivant la catégorie socioprofessionnelle, au troisième trimestre 2021, laisse apparaitre une prédominance des ouvriers (47,7%) dans le secteur moderne hors administration publique. Ils sont suivis des techniciens, agents de maitrise et ouvriers qualifiés qui représentent 33,8% des permanents. les techniciens supérieurs et cadres moyens ainsi que les cadres supérieurs sont les moins représentés avec des proportions respectives de 9,2% et de 9,3%.

L’analyse suivant le secteur d’activités montre également une prépondérance des ouvriers dans tous les sous-secteurs de l’industrie hormis ceux de « l’électricité et de gaz » et de « l’eau », où il est noté une prédominance des « techniciens, agents de maîtrise et ouvriers qualifiés »avec des proportions respectives de 60,9% et 48,3%. Par ailleurs, plus de deux employés sur trois, dans la construction (67,6%), sont des ouvriers. De même, dans le secteur du commerce, 48,1% des permanents sont de cette catégorie socioprofessionnelle au troisième trimestre 2021.

Dans les services, il est noté une certaine hétérogénéité suivant le sous-secteur. En effet, l’effectif des ouvriers est plus important dans l’hébergement et la restauration (80,6%), les activités des services de soutien et de bureau (71,7%), les activités artistiques, sportives et récréatives (62,7%), les activités immobilières (54,5%), les activités spécialisées, scientifiques et techniques (37,7%), ainsi que les activités pour la santé humaine et l’action sociale (43,6%),tandis que, les techniciens, agents de maîtrise et ouvriers qualifiés sont les plus représentés dans les activités financières et d’assurance(62,6%), du transport et de l’entreposage (40,3%), de l’enseignement(36,7%), ainsi que de l’information et de la communication (32,0%).

Répartition des employés permanents selon le sexe, l’analyse de la répartition du nombre d’employés permanents dans le secteur moderne hors administration publique, selon le sexe, révèle une prédominance des hommes au troisième trimestre 2021. en effet, 74,0% des salariés permanents dans le secteur moderne sont de sexe masculin. Par ailleurs, suivant le type d’activité, il est noté une prédominance des hommes dans l’effectif permanent de la totalité des branches d’activités étudiées. il convient tout de même de signaler un recours, assez important, aux femmes dans le secteur des services, en particulier dans l’enseignement (45,7%), les activités pour la santé humaine et l'action sociale (45,1%), et les activités financières et d’assurance (44,2%).

Une augmentation de la rémunération des travailleurs au troisième trimestre 2021, la masse salariale dans le secteur moderne s’est établie à 357,0 milliards de FCfa contre 316,3 milliards de FCfa un an plus tôt, soit une hausse de 12,8%. Cet accroissement fait suite à l’augmentation de la masse salariale dans les secteurs de la construction (+50,6%),des services (22,1%) et de l’industrie(+4,7%).Dans le secteur du commerce, il est apparu une diminution de la masse salariale (-7,3%). l’augmentation de la masse salariale au niveau du secteur des services est principalement liée à l’accroissement des rémunérations dans l’enseignement(+200,6%), les activités de transport et d’entreposage (+164,3%), les activités artistiques, sportives etré créatives (+128,0%) et l’hébergement et la restauration (29,6%).

Le relèvement de la masse salariale dans l’industrie est, notamment, consécutif à sa hausse dans les industries extractives (+15,9%), de production et distribution d’électricité et de gaz (+10,0%) ainsi que celle des industries de production et distribution d’eau (+10,8%).

Ousmane Wade

Titre de votre page Titre de votre page