leral.net | S'informer en temps réel

APR: Des responsables de Kanel fustigent «des complots montés pour écarter Harouna Dia du parti»


Rédigé par leral.net le Mardi 13 Juin 2017 à 13:55 | | 0 commentaire(s)|

Les récentes sorties des maires de Kanel et de Ourossogui à l’encontre de l’homme d’affaires Harouna Dia l’accusant d’avoir financé et soutenu la liste « OSEZ L’AVENIR » du maire de Podor Me Aïssata Tall Sall, ne sont pas du goût des responsables, militants et sympathisants de l’APR du département de Kanel.

Considérant que ‘’c’est des complots montés de toutes pièces par des adversaires tapis dans l’hombre qui veulent écarter Harouna et Daouda Dia de l’APR dans la région de Matam’’, ils interpellent le Président Macky Sall et l’invitent à arrêter « ces démons de la division ».


« Nous n’accepterons plus que des transhumants sans foi, aguerris dans la traîtrise, des mercenaires politiques viennent semer la division ; saper la morale et ternir limage d’honnêtes hommes, qui se sont sacrifiés pour le parti et pour le président aux prix de leur vie ».

Cette mise en garde est des responsables Apr du département de Kanel qui, irrités par la récente sortie de Haymouth Daff, ont interpelé le chef du parti APR, par ailleurs président de la République, Macky Sall, l’invitant de sortir de son mutisme et de siffler la fin de la recréation pour le bonheur du parti.

Dans un communiqué dont nous avons reçu copie, ils souhaitent d’ailleurs attirer l’attention du Président et lui conseiller « de se méfier des gens comme Haymouth Daff connu par sa tortuosité légendaire avec des détournements de fonds massifs au ministère de l’Intérieur sous le régime du président de Wade et au Coud, sous le régime de Abdou Diouf ».

A ce titre, ils estiment sans ambages que ces accusations sont ‘’des mensonges, des manœuvres et des complots montés de toutes pièces par des adversaires tapis dans l’hombre qui veulent écarter Harouna et son frère Daouda Dia de l’APR dans la région de Matam ‘’.

Aussi, Mamadou Mbengue, par ailleurs, conseiller départemental de Kanel, Djibril Ka, Bocar Ly et Cie n’ont-ils pas manqué de tirer sur le maire socialiste, Moussa Bocar Thiam qui, selon eux, est « un maire vomi par la population de Ourossogui et porteur des valises de Farba Ngom », deux hommes politiques qu’ils considèrent comme « des démons de la division qui ont fini de diviser le Fouta ».

Ces responsables se veulent clairs: «Si le président Macky Sall veut remporter largement les législatives de Juillet 2017 et celle de la présidentielle de 2019, il doit rappeler à l’ordre les fractionnistes et appeler à l’union des cœurs et des esprits de tout les militantes et militants sans cela nous risquons de perdre lamentablement les futurs joutes électorales ».

Car, concluent Mamadou Mbengue & Cie, « c’est dans la paix, la solidarité et la concorde que nous pourrons atteindre les objectifs du président fixés dans le PSE ».








Hebergeur d'image