leral.net | S'informer en temps réel

APR- Moustapha Diakhaté se singularise par ses attaques

L’ancien Président du Groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar pendant la 12e législature, encore membre du Secrétariat Exécutif National de l’Alliance pour la République, se signale par des attaques répétées contre le président de la République et son gouvernement. Sa posture est en contradiction flagrante avec la ligne défendue par le parti selon cerains de ses camarades.


Rédigé par leral.net le Vendredi 6 Septembre 2019 à 13:04 | | 0 commentaire(s)|

Il apparaît clairement dans ses différentes expressions publiques, que M. Diakhaté ne partage plus la ligne directrice de notre parti, encore moins, les positions et les idéaux que nous défendons

« Notre désolation est profonde devant le cynisme, la délation, le chantage et l’ingratitude sans limite, dont il fait montre en permanence, en se servant de la presse pour formuler des avis contraires à la parole officielle, sous le prétexte d’une démocratie interne, à laquelle il n’a jamais cru et en fait une interprétation erronée », a dénoncé le Coordonnateur National du MEER, Abdoulaye Diagne.

Ce dernier, estime qu’il ne peut pas revendiquer son appartenance à une formation politique et afficher publiquement, tous les jours, son désaccord d'avec les orientations de celle-ci. « Nous nous indignons de ce comportement irresponsable, irrespectueux et déloyal, qui se démarque de toute éthique et de toute discipline de parti.

Aussi nous regrettons que le chantage et le mensonge se manifestent de plus en plus dans le débat politique, pour instrumentaliser les ressorts d’une rude adversité qui n’a pas sa place dans notre pays. C’est pourquoi nous invitons Moustapha Diakhaté à prendre ses responsabilités, s’il est vrai qu’il est encore dans une posture qui intègre, morale et éthique
», s’indigne-t-il.

D’après le coordonnateur, le moment est venu pour lui de tirer les conséquences de ses nombreuses déviances, afin que l’opinion nationale et internationale soit édifiée pour de bon.

A défaut, il interpelle le SEN de l’Alliance Pour la République, afin qu’il prenne ses responsabilités pour assainir un climat interne qui commence à entamer la crédibilité et l’image du parti.


 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos