APR: Retour sur les fameux 25 millions de «Soukërou Koor» de Macky aux cadres


Rédigé par leral.net le Jeudi 22 Juin 2017 à 16:34 | | 0 commentaire(s)|

En guise de «Soukërou Koor», le président Sall a remis un million de F CFA à chacun des cadres de son parti, APR (Alliance Pour la République), soit 25 millions F CFA.

La délégation conduite par Mor Ngom, le coordonnateur adjoint des cadres républicains (CCR) était forte de femmes et d’hommes balèzes. Pèle-mêle, on peut noter la présence de Mor Thiam, Pca du Fonds de garantie automobile, Pape Songué Diop, Pca patrimoine bâti, du Directeur de l’Artp, Abdou Karim Sall

Des cadres de l’Apr indignés de cette situation livrent les détails de cette rencontre.

«Il nous a été rapporté qu’au terme de l’audience, certains de nos amis se sont livrés à un spectacle désolant, en squattant durant des moments, les couloirs de la présidence pour solliciter les frais de transport. Pour mettre fin à cette situation et leur permettre de vider les lieux, il a fallu l’intervention d’un proche collaborateur du Président qui a attiré l’attention de ce dernier qui leur a offert une enveloppe d’une vingtaine de millions en guise de Soukërou Koor», grognent-ils dans les colonnes de l’Observateur.

Joint par nos confrères, Mor Ngom pas voulu s’épancher sur les accusations et a précisé que certains Dg qui étaient présents à la rencontre ne sont pas dans le besoin.

Mais Dior Thiam qui a bien assisté à la rencontre n’est pas allé par quatre chemins pour confirmer les dires des indignés.
«Le président nous a remis cet argent pour nous appuyer à soutenir les militants en cette veille de fête. D’ailleurs pour ma part, j’ai déjà acheté les condiments à distribuer. Je précise que cet appui ne nous est pas destiné», se défend Dior Thiam, PCA du fonds de garantie automobile.

Des cadres du parti présidentiel qui sont passés à la rédaction de l’Observateur, ont déversé leur trop plein de rage: «Quel spectacle désolant pour des cadres qui auraient dû saisir l’opportunité de cette rencontre pour entretenir le président sur les solutions politiques devant permettre à notre coalition de sortir largement victorieuse des échéances électorales du 30 juillet».