leral.net | S'informer en temps réel

Abdoul Mbaye, ancien premier ministre: "Macky Sall a posé des actes contraires à son programme"


Rédigé par leral.net le Mercredi 18 Janvier 2017 à 12:05 | | 0 commentaire(s)|

Abdoul Mbaye, ancien premier ministre: "Macky Sall a posé des actes contraires à son programme"
Abdoul Mbaye, ancien premier ministre: "Macky Sall a posé des actes contraires à son programme"
Invité du premier numéro de l'émission "Cartes sur table" qui sera diffusée, dimanche prochain, sur la 2STV, l'ancien Premier ministre Abdoul Mbaye n'a pas été tendre avec le Président Macky Sall. "Mon engagement dans la politique n'était pas facile. Ma maman a même pleuré, mais il fallait que je m'engage", a-t-il d'abord confié. Avant d'ajouter: "C'est par conviction que je me suis engagé en politique et aux côtés de Macky Sall, parce que je me retrouvais dans ce qu'il avait annoncé comme programme. Mais, il a posé des actes contraires à son programme".

Le leader de l'Alliance pour la Citoyenneté et le Travail (ACT) a déclaré avoir été déçu par le reniement de Macky Sall. "Dans le référendum, il pouvait inclure le mandat en cours pour respecter sa parole", a souligné Abdoul Mbaye qui indique qu'il est difficile de s'opposer à ce régime. "Il suffit qu'on se retrouve dans l'opposition pour qu'on vous menace de partout, et je ne suis pas le seul. C'est du jamais vu. Je suis dans une procédure judiciaire incertaine", a-t-il relevé.

Sur la situation du pays, le leader de l'ACT s'est voulu pessimiste. a l'en croire,"la situation va empirer, parce que le monde rural est fatigué". Et il a affirmé que le chef de l'Etat pourrait être poursuivi pour haute trahison.

Interpellé sur l'augmentation du nombre des députés, l'ancien Premier ministre a asséné: " On a une Assemblée nationale qui ne sait qu'applaudir, insulter, se battre. Nous avons besoin d'une Assemblée des députés du peuple,mais de députés du Président. J'ai eu peur, quand j'ai entendu Abdoulaye Daouda Diallo, dire que c'est la diaspora qui fait entrer 900 milliards dans ce pays. La diaspora, c'est à peu près 2 millions d'habitants. Dans les normes, elle devait avoir 7 députés. Ce n'est pas juste. On devrait prendre ces députés dans les 150".


Par rapport au fonctionnement de la justice, le fils de feu Kéba Mbaye s'est voulu très clair: "Il y a une justice politique, mais j'ai bon espoir que dans notre magistrature, il y a des juges qui disent le droit".

Le Quotidien
 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos