Leral.net - S'informer en temps réel

Abdoulaye Wade à Serigne Abdou Karim Mbacké Falilou : « Si j’avais suivi les conseils de Serigne Fallou, j’allais être président depuis 1962 »

Rédigé par leral.net le Samedi 15 Juillet 2017 à 09:55 | | 0 commentaire(s)|

La tête de liste de la coalition gagnante/Wattu Senegaal a bouclé, hier, sa tournée de Touba à Ndindi, chez Serigne Abdou Karim Mbacké Falilou. Une caravane qui l’a conduit dans trois quartiers à Touba, avant de faire cap sur Tivaouane et Pire pour présenter ses condoléances à ces familles, suite au rappel à Dieu de Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Makhtoum et Son Excellence feu Serigne Moustapha Cissé qui étaient, respectivement, khalife de Tivaouane et Pire.



A Touba, la visite de l’ancien chef de l'’Etat chez les familles religieuses a été marquée par des révélations. « Je ne suis pas à Touba pour battre campagne ou pour chercher de la notoriété. Ce que j’ai fait pour ce pays, je ne peux pas l’exploiter, mais je souhaite que mes successeurs puissent l’accomplir. J’ai confié à beaucoup de personne le ministère de l’Energie, y compris Macky Sall, sans succès. Je n’ai pas eu de satisfaction. C’est avec Karim Wade que le plan ‘’takkal’’ est venu », a révélé Me Wade à Darou khoudoss, devant le khalife de Darou Khoudoss, Serigne Ahmadou Mactar Mbacké.

Ensuite, Me Wade s’en est pris à ses adversaires. « Nombreux d’entre eux viennent ici pour faire acte d’allégeance. ‘’founiu dem diébalou’’, partout où ils vont, ils font d’acte d’allégeance. Moi, je ne cache pas mon appartenance à cette communauté », a-t-il tonné. Prenant la parole, le khalife de Darou Khoudoss, Serigne Ahmadou Mactar Mbacké de marteler : « nous souhaitons encore bénéficier de tes services. ‘’magg matna bayi thi rew’’. Que dieu vous garde et que vous soyez là pour servir le pays ».

Apres cette étape, Me Wade s’est rendu chez Serigne Abdou Karim Mbacké ibn Serigne Fallou, où il a encore vilipendé ses détracteurs.

Faisant dans la révélation, il a déclaré : « si j’avais suivi les conseils de Serigne Fallou, j’allai être président depuis 1962, mais je n’avais pas suivi ses conseils. Parce que j’étais jeune ».

Le fils de Serigne Fallou a ensuite prié pour le triomphe du pape du Sopi tout en rappelant que : « Serigne Fallou disait qu’un mouride ne se repose jamais, mais il change de travail ».

« Des personnes ont quitté le Pds. Qu’ils continuent leur chemin, qu’ils ne se réfugient pas derrière mon nom »

A sa sortie, Me Abdoulaye Wade a fait une mise au point. En effet, à Farba Senghor, Pape Samba Mboup et à tous ceux qui e réfugient derrière son nom pour avoir une notoriété, l’ancien président de la République les a rappelés à l’ordre. « Des gens m’ont quitté pour tracer leur chemin, mais cela ne me décourage pas. Chacun est libre de choisir son camp. Nous sommes en démocratie. Qu’ils me quittent et me laissent tranquille. S’ils sont sûrs d’eux, qu’ils continuent leur chemin, mais qu’ils ne se réfugient pas derrière mon nom pour battre campagne », a-t-il lâché.

Me Wade a ensuite quitté Touba pour rallier Tivaouane. Sur place, il a été reçu par le khalife général des Tidianes, Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, qui lui a souhaité la bienvenue. « Je ne suis pas venu battre campagne, je suis venu présenter mes condoléances. ‘’li yalla di diox diam dioxnamako’’, Dieu m’a déjà donné tout ce ceux qu’un croyant peut espérer recevoir de Lui. Il m’a donné la forme que les gens de mon âge n’ont pas. Dieu m’a donné la force, l’intelligence de travailler pour le pays et l’Afrique. Il y a des zones où je ne battrais pas campagne, parce que je suis dans leur cœur », a confié Me Wade à Al Amine.

Lui emboîtant le pas, le khalife de Tivaouane de dire : « nous vous remercions de votre visite. Vous êtes chez vous. Que vous fassiez la politique ou pas, ici c’est chez vous. Si vous avez un ami comme Cheikh Ahmed Tidiane, avec qui vous avez défendu les mêmes principes, ceux du développement du Sénégal, c’est normal que vous présentiez les condoléances à Tivaouane ».


Voxpopuli


Leral Titre de votre page