leral.net | S'informer en temps réel

Ablaye Faye sur l’exclusion de Farba Senghor et Pape Samba Mboup: “Elle est inopportune dans le contexte actuel”


Rédigé par leral.net le Jeudi 30 Mars 2017 à 13:28 | | 0 commentaire(s)|

Ablaye Faye ne partage pas la manière dont ont été gérés les dossiers Farba Senghor et Pape Samba Mboup, exclus définitivement du Pds. Figure emblématique de la formation libérale et président de la commission de discipline, il justifie son refus de voter en faveur de l’exclusion des Farba Senghor et Pape Samba Mboub, deux symboles du "Wadisme".

Le Secrétariat national du Parti démocratique sénégalais (Pds) a procédé lundi dernier à l’exclusion définitive de l’ancien chef de cabinet de Wade, Pape Samba Mboup et de l’ex-chargé de la propagande du parti, Farba Senghor de la formation libérale. Il y a eu quatre absentions, l’icône du libéralisme, Ablaye Faye n’a pas donné son aval à cette exclusion. Interpellé sur la question hier, l’administrateur général du Pds a soutenu que la décision de les exclure immédiatement n’était pas la bonne solution.

Selon lui, il fallait engager des contacts directs avec les mis en cause, les entendre dans la semaine, rendre compte avant de prendre une quelconque décision. Pour l’unique actuel membre fondateur du Pds en activité, la bonne option n’était pas de les exclure. "Une telle décision n’est pas opportune surtout dans le contexte actuel", a-t-il soutenu.

Il dit cependant ne pas remettre en cause la décision du Secrétariat national qui a banni ces deux Wadistes convaincus. «C’est l’exercice de la démocratie dans les instances internes. Nous sommes ici dans une instance disciplinaire habilitée, qu’est le Secrétariat national. Chacun dit ce qu’il pense et vote selon sa conscience », a-t-il déclaré.

Il estime par contre que ce qui est extraordinaire, c’est que cette voix soit portée dans l’opinion et qu’il y ait un traitement extérieur des questions internes. Par ailleurs, Ablaye Faye souligne que les textes du Pds prévoient des recours aux exclus. « Ils peuvent ainsi présenter un mémo ou faire recours auprès du Secrétariat national», a-t-il expliqué. Le Président de la Commission de discipline du Pds a rappelé en définitive que des faits du genre ne constituent pas une nouveauté au Pds. « Il en était ainsi avec l’ancien trésorier du parti libéral, Baïla Wane, et Yoro Kandé qui ont été amenés à démissionner. Et plus tard, il y a eu les cas Mamadou Fall Puritain, Saliou Gaye s’étaient posés», s’est-il remémoré en rappelant que c'est lui qui a accueilli Pape Samba Mboup au Pds.

Source: L’As
 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos