leral.net | S'informer en temps réel

Accès Difficile à l’eau potable, l’électricité, aux pistes de production : Pakala Keur Goumbo Fana dans tous ses états

Les populations de Pakala Keur Goumbo Fana, village situé à plus de 30 kms au Sud-est de Nioro en bordure de la frontière séparant le Sénégal à la Gambie sont dans tous leurs états. Ces populations qui n'ont jamais connu ni électricité, ni pistes de production, ni soins médicaux de qualité se sont fortement mobilisées jeudi 23 novembre, pour crier leur ras-le-bol et mettre à l'attention des décideurs les besoins auxquels elles aspirent depuis plusieurs décennies.


Rédigé par leral.net le Dimanche 28 Novembre 2021 à 08:57 | | 0 commentaire(s)|

Accès Difficile à l’eau potable, l’électricité, aux pistes de production : Pakala Keur Goumbo Fana dans tous ses états
Par la même occasion, les populations de Pakala Keur Goumbo Mata décident de ne pas voter la liste "Benno" que dirige le maire sortant de la commune de Médina Sabakh Ousmane Guèye en tant que tête de liste majoritaire. Aussi, de surseoir à toutes leurs activités politiques tant que le maire continue de conduire les destinées de leur commune.

En effet, situé en plein cœur dans le département de Nioro, Pakala Keur Goumbo Mata est toujours laissé à lui-même. Quasi enclavé et coupé du reste du monde pendant l'hivernage, ce village-là est en train de vivre toutes les peines du monde.

Pour se ravitailler en denrées, et produits alimentaires sur les marchés environnants ou rejoindre la structure de santé la plus proche, les habitants sont obligés de faire plusieurs détours ou emprunter des routes hyper cahoteuses faites en latérite bâtie pour rallier Médina Sabakh, le plus gros village de cette partie de Nioro.

Aujourd'hui peuplé de 3500 habitants en majorité cultivateurs et pasteurs, le village de Pakala Keur Goumbo Mata peine à écouler ses productions sur les marchés extérieurs. Les camions ou autres gros porteurs, les seuls à pouvoir sortir la production agricole vers les marchés de la localité, ne peuvent pas accéder à ce village.

D'où l'obligation pour ces villageois de prendre des charrettes à bord desquelles ils transportent toutes les spéculations produites. Les rares promesses faites par les autorités locales dans le cadre du Plan "Sénégal Émergent" ( Pse) restent vaines. Et depuis près d'une dizaine d'années, les populations attendent toujours.

La forte mobilisation qu'elles ont convoquée avant-hier a ainsi constitué une occasion pour ces populations de lancer un appel solennel au Président Macky Sall afin qu'il intervienne directement dans ce village.
Non seulement pour trouver solution à ce paquet de doléances, mais régler de manière ponctuelle les questions liées à l'accès des populations à l'eau potable et à des soins de qualité. Car, présentement, ce sont des populations qui n'ont accès à l'eau que pendant un certain nombre d'heures de la journée et aucun solution aux difficultés qu'elles traversent dans la prise en charge des malades, surtout les cas graves quand il s'agit de leurs transferts vers les autres structures du département ou de la région.
Sud Quotidien


Titre de votre page Titre de votre page