Accords de Pêche avec la Mauritanie : Oumar Guèye qualifie la sortie d’Idrissa Seck de "bourde diplomatique" et lui sert la leçon...


Rédigé par leral.net le Lundi 19 Mars 2018 à 12:15 | | 0 commentaire(s)|

En visite à Saint-Louis, dans le cadre de ses activités politiques, Idrissa Seck a dénoncé les nouveaux accords de pêche devant être entérinés, le 31 mars prochain, entre le Sénégal et la Mauritanie. Pour le président du Conseil départemental de Thiès, les accords de pêche entre le Sénégal et la Mauritanie, avec notamment son projet de débarquer les prises à Ndiago (territoire mauritanien), ne prennent pas en compte les intérêts des pêcheurs de Guet-Ndar, encore moins ceux du Sénégal.

Aussi dira-t-il : « D’après les propos de Macky Sall et les confidences qui me sont faites qu’il fallait respecter la souveraineté de la Mauritanie et qu’il faut respecter les lois de la Mauritanie, la totalité de poissons doit être débarquée à Ndiago. Cela est à l’opposé des intérêts des pêcheurs de Guet-Ndar et du Sénégal. Je suis opposé à ce projet. Macky Sall ne doit pas se comporter comme un sous-préfet du président mauritanien ».

La réplique du camp au pouvoir ne s’est pas fait attendre. Le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, ancien lieutenant d’Idrissa Seck, n’a pas ménagé le patron de Rewmi. Interrogé par une radio de la place (Rfm), il a affirmé sans ambages qu’ « il (Idrissa Seck-ndlr) vient de nous administrer, à travers cette sortie, sa première bourde diplomatique en faisant l’apologie du non-respect des lois et règlements des pays amis. Cela veut dire tout simplement pour lui, qu’il faut transgresser les lois et règlements des pays voisins et c’est une invite aux pêcheurs de Guet-Ndar à qui il dit: "Allez-y, ne respectez pas les lois de la Mauritanie. Vous n’avez pas de licences, vous n’avez rien mais allez-y, faites-vous arraisonner, faites-vous tirer dessus comme si de rien n’était" ».

Oumar Guèye ne s’en limitera pas là. Aussi enfoncera-t-il le clou en relevant : « cela voudra aussi dire que si, demain, il est élu président de la République, nos frontières maritimes seront ouvertes parce que personne ne respectera aussi nos lois et règlements intérieurs. Les gros bateaux vont venir piller nos ressources avec sa bénédiction ».

Oumar Guèye continuera en faisant savoir que « débarquer les produits à Ndiago ne veut pas dire que le poisson va rester en Mauritanie. Le Président Macky Sall a annoncé la construction d’une route qui va relier Ndiago à Saint-Louis et, à partir de ce moment-là, il allait aussi mettre à la disposition des pêcheurs, des camions frigorifiques ».

En somme, a-t-il relevé, « le poisson débarqué à Ndiago ne ferait que transiter pour venir à Saint-Louis à bord de camions frigorifiques». De là à postuler qu’une nouvelle polémique risque de s’emparer de l’espace du débat politique avec cette sortie d’Idrissa Seck et la réplique du pouvoir en place, il n’y a qu’un pas qui peut être rapidement franchi.






Sud Quotidien