leral.net | S'informer en temps réel

Acquisition d’un nouvel appareil de commandement présidentiel: Que sait-on du coût ?

Le ministre, porte-parole du gouvernement du Sénégal, a annoncé, dans un communiqué, l’achat d’un nouvel avion par l’État du Sénégal. Un avion de commandement présidentiel qui servira pour les déplacements du président de la République.

Source : Dakaractu.com


Rédigé par leral.net le Mardi 25 Mai 2021 à 14:22 | | 0 commentaire(s)|

D’après Oumar Guèye, l’engin, un A320neo sera réceptionné le 16 juillet prochain. Il remplace le A319 acquis en deuxième main en 2010 et mis en service en mars 2011. Cet avion était dans un état vétuste, qui nécessitait de « fréquentes et onéreuses visites techniques ». Ce qui entraînait des « périodes d’immobilisation et des dépenses de location d’aéronefs pour assurer les missions présidentielles ».

« Dès lors, ajoute le communiqué reçu à Dakaractu, il est apparu judicieux de mettre en vente l’ancien aéronef et d’acquérir un appareil neuf, plus économe en carburant et plus performant par son rayon d’action ».

Une telle option permet, à l’en croire, de « réduire considérablement les charges de maintenance et d’exploitation ainsi que les dépenses liées aux escales techniques ». Au sujet du paiement, le ministre porte-parole du gouvernement renseigne « qu’il a été effectué en échéances, dont la dernière est prévue à la date de livraison ».

Motus et bouche cousue sur le coût...

Cependant, aucune information n’a été donnée sur le coût réel de ce nouveau « joujou », qui sera mis à la disposition du chef de l'Etat. Aussi bien les autorités sénégalaises que le constructeur européen ne semblent pas enclines à se prononcer sur le prix. Dans le monde de l'aéronautique, les prix des aéronefs sont les secrets les mieux gardés. Tout au plus, s’amuse-t-on à rendre public un prix « catalogue », pour tromper la concurrence mais aussi pour attirer d’autres clients. Mais selon challenges.fr visité à Dakaractu ce lundi 24 mai, les prix annoncés (prix catalogue) par les constructeurs, sont souvent au-dessus des réels coûts de cession.

Dans le cas où ce prix catalogue a été fixé par le fabricant, explique e-marketing.fr, il constitue pour le distributeur, un prix indicatif qui sera généralement plus élevé que le prix auquel le bien ou le service sera vendu en pratique.

Avec le concours du cabinet Flight Ascend Consultancy, le média français a pu établir que les réductions peuvent aller de 47,5 % à 62,7 %, selon les modèles.

Par exemple, un monocouloir 737 MAX 8 coûte en moyenne 51 millions de dollars, contre 112,4 millions annoncés, soit une réduction de 54 %. Quant à l’avion qui nous intéresse, le A320neo issu de la famille des A320neo, il peut être cédé à 49,2 millions de dollars (26,4 milliards FCFA) contre contre 108,4 millions (58 milliards FCFA), soit une réduction de 54,6 %.

Les avions ne sont pas toujours vendus au prix catalogue

Cette tendance qui serait courante lors des transactions entre fabricants et acheteurs, aurait été confirmée par un rapport du groupe Amedeo qui loue des A380 à Emirates. Dans ledit rapport, le groupe affirme avoir acheté six A380 pour 1,627 milliard de dollars, soit un prix unitaire de 271 millions, négocié avec un rabais de 38 %.

Selon challenges.fr, un facteur est à tenir en compte : plus la commande est stratégique, plus le prix est agressif. Pour 260 A320neo acquis auprès de Airbus, American Airlines avait reçu une proposition de payer 30 à 40 millions de dollars l’unité.

En janvier 2020, Airbus a confirmé la finalisation d’une commande de 100 appareils monocouloirs de la famille A320neo (A319 neo, A320neo et A321neo) pour un montant de 10 milliards de dollars au prix catalogue. Un an plus tôt, l’avionneur européen a conclu avec la compagnie aérienne à bas coûts, Indigo, une commande de 300 avions de la génération A320neo pour un montant total de 33 milliards de dollars.

L’A320neo est la version remotorisée de l’A320. Le premier vol d’essai de ce type d’avion remonte à 2014, au départ de Toulouse, soit quatre ans après son lancement officiel. Le premier vol commercial a été effectué par la compagnie aérienne allemande Lufthansa en janvier 2016.

Ce modèle apporte une réduction de la consommation de carburant de 15 % par rapport à la génération précédente, grâce à l’utilisation de moteurs et de sharklets, des ailettes à l’extrémité des ailes. Il était prévu que ces économies de carburant montent à 20 % en 2020.


Source : Dakaractu.com



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page