leral.net | S'informer en temps réel

Adama Gaye, journaliste-consultant: "Un troisième mandat de Macky Sall serait immoral"


Rédigé par leral.net le Dimanche 11 Octobre 2020 à 18:12 | | 0 commentaire(s)|

Adama Gaye, journaliste-consultant: "Un troisième mandat de Macky Sall serait immoral"
Le journaliste et consultant, Adama Gaye, en exil en Egypte après sa sortie de prison le 20 septembre 2019, s’est prononcé sur la brûlante question de l’éventuel troisième mandat pour le président de la République, Macky Sall. Invité de l’émission "Grand Jury" de Rfm de ce dimanche 11 octobre 2020, M. Gaye n’exclut pas une telle possibilité, mais il considère que ce serait immoral de la part du chef de l’Etat.

« Macky Sall est un homme qui s’est tellement déjugé, qui est tellement revenu sur ses déclarations, qu’on ne sait pas à quel saint se vouer le concernant », a déploré M. Gaye, d’entrée.

Selon lui, si Macky Sall veut chercher un troisième mandat, ce ne serait pas impossible pour lui. Estimant que la réponse à cette question « n’est pas légale ou juridique, c’est une question de moralité ».

Rappelant les mots du premier président de la République du Sénégal, Léopold Sédar qui disait quand il quittait le pouvoir : « Il faut savoir quitter une table sans se retourner », M. Gaye est d’avis que « Quand on est à table en train de manger, en un moment donné, il faut enlever sa main. Si on ne le fait pas, on enlève votre main, on vous force à cesser de manger, surtout si vous êtes avec d’autres qui veulent manger comme vous et qui veulent jouer un rôle dans la marche du pays. C’est une question de moralité ».

En exil « forcé » en Egypte après son élargissement en prison, Adama Gaye a, par ailleurs, annoncé son retour prochain au Sénégal. « Moi le Sénégal, c’est mon cœur. Je n’exclus pas de revenir au Sénégal », a-t-il fait savoir.

En termes plus clairs, a précisé M. Gaye, « il faut que l’Etat du Sénégal cesse ses pratiques qui consistent à arrêter les gens de façon anormale ou utiliser la justice, imposer une épée de Damoclès, en donnant une liberté provisoire à quelqu’un qui n’aurait jamais dû être arrêté. Je n’exclus pas de revenir au Sénégal très bientôt ».

Adama Gaye espère tout de même que « l’Etat du Sénégal ne commettra pas la bêtise de recommencer la bourde qui a fait de me faire arrêter dans des conditions illégales et qu’il se prépare à me payer mes droits qui ont été violés parce que je ne ferais pas en catimini parce que ces droits sont mes droits».



Cliquez-ici pour regarder plus de videos