Affaire Khalifa Sall et mort de l’orpailleur Yamadou Sagna : L’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail (ACT) invite le pouvoir à faire la ‘’politique autrement’’


Rédigé par leral.net le Mardi 28 Février 2017 à 00:29 | | 0 commentaire(s)|

L’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail (ACT) invite le pouvoir à faire de la ‘’politique autrement’’
L’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail (ACT) invite le pouvoir à faire de la ‘’politique autrement’’
L’élan de solidarité envers le maire de Dakar Khalifa Sall et de ses camarades qui sont dans le viseur de la justice continue de plus belle. Ce 25 février 2017 la rencontre du bureau politique de l’Act sous la présidence d’Abdoul Mbaye qui est revenu sur le cas du maire de Dakar pour dénoncer l’instrumentalisation de la justice mais également sur la mort de l’orpailleur Yamadou Sagna, invite le pouvoir à faire « de la politique autrement », note le Communiqué parvenu à la Rédaction de Leral.net.

Examinant l’actualité nationale, l’Act prend acte et se désole de la dégradation persistante du climat politique intérieur par la « traque des opposants les plus sérieux au régime du Président Macky Sall »

« Les affaires judiciaires se succèdent contre les opposants au régime en place et apparaissent comme un moyen de combattre l’opposition. L’embastillement de M. Bamba FALL maire de la Médina, le jugement de M. Barthélemy Diaz maire de Mermoz - Sacré Cœur, la convocation à la Division des Investigations Criminelles de M. Khalifa Ababacar Sall, maire de Dakar et dissident de la ligne du Parti socialiste favorable au régime en place, prouvent à suffisance que Macky Sall a réussi à faire coïncider à son avantage le temps de la justice et celui de la politique ».
Face à cette situation, le bureau politique de l’Act appelle ‘’tous les citoyens sénégalais à prendre la mesure de cette dérive et à s’insurger contre de telles pratiques de politique politicienne qui ternissent l’image du Sénégal
’’.

Par ailleurs, il invite ‘’les autorités à faire de la politique autrement et à redonner la priorité à la satisfaction des besoins primaires du peuple sénégalais. La priorité ne saurait être celle de durer au pouvoir le plus longtemps possible, au prix de reniement de la parole donnée et de la liquidation de potentiels concurrents par des moyens autres que politiques''.

Concernant la mort tragique de Yamadou Sagna, orpailleur à Kobokhoto, le bureau politique de l’Act pense qu’il urge « d’organiser et de sécuriser l’orpaillage traditionnel dans les zones aurifères du Sénégal oriental ». Surtout que note le document : ‘’ces contrées où s’activent des milliers de chercheurs d’or sénégalais accueillent aussi de nombreux ressortissants de la sous-région dans un climat où se développent des trafics divers et de nombreuses maladies liées à la prostitution et à la présence de mercure’’.

Landing DIEDHIOU, Leral.net