leral.net | S'informer en temps réel

Affaire Mbour 4 Extension: Serigne Khadim Gaydel Lô demande la libération des détenus et interpelle Idrissa Seck

Le guide religieux Serigne Khadim Lô Gaydel s’est prononcé hier sur l’affaire de Mbour 4 Extension, qui avait récemment retenu l’attention des Sénégalais. C’était lors d’une déclaration au cours de laquelle il a demandé que le pardon soit accordé aux détenus, avant d’interpeller sur cette question Idrissa Seck, président du Conseil Economique Social et Environnemental.


Rédigé par leral.net le Mercredi 7 Avril 2021 à 10:01 | | 0 commentaire(s)|

Affaire Mbour 4 Extension: Serigne Khadim Gaydel Lô demande la libération des détenus et interpelle Idrissa Seck
L’affaire du lotissement de Mbour 4 extension à Thiès, qui avait récemment occasionné de violentes manifestations, a retenu hier l’attention du guide religieux Serigne Khadim Lô Gaydel. Lors d’une déclaration faite au quartier Bakhdad, il a demandé la libération des détenus, avant d’interpeller sur la question Idrissa Seck, président du Conseil Economique Social et Environnemental, par ailleurs président du Conseil Départemental de Thiès.

Selon lui, les évènements de Mbour 4 Extension, marqués par des démolitions de maisons et des manifestations violentes, sont plus que jamais douloureux. C’est ainsi qu’il s’en est ouvert au Khalife Général des Mourides, qui a été très sensible à la question.

Après avoir marqué sa solidarité avec tous les pères de familles qui ont vu leurs maisons démolies, ce qui constitue une situation très difficile, il a affirmé qu’il était en contact avec les autorités de ce pays, pour faire en sorte que cette crise soit dépassée le plus rapidement possible.

Il ajoute que des pères de familles croupissent malheureusement en prison dans le cadre de cette affaire et c’est pourquoi il a demandé que le pardon leur soit accordé et dans ce cadre, il a prié le Chef de l’Etat d’intervenir, d’autant plus qu’ils risquent de perdre leurs emplois si la détention perdure.

De l’avis de Serigne Khadim Lô Gaydel, le meilleur serait de faire en sorte qu’ils puissent aller observer le jeûne avec leurs familles respectives. Il s’y ajoute que l’éducation de leurs enfants est menacée et ils ne peuvent même plus s’occuper de leur progéniture.

Pour le guide religieux, des maisons ont été démolies, les parcelles sont sur place, le projet de déclassification est en cours et la commission de recensement est en train de faire son travail, donc ces personnes détenues peuvent bien être libérées, pour le bien de tous.

A ce sujet d’ailleurs, il a remercié le pouvoir du Président Macky Sall pour les actes déjà posés et allant dans le sens de la régularisation des ayants- droit.

Pour lui, il est également du devoir du président du Conseil Economique Social et Environnemental Idrissa Seck, d'intervenir personnellement dans ce dossier afin que ces détenus soient libérés.

Dans le cadre de cette affaire, plusieurs personnes ont été interpellées, parmi lesquelles Souleymane Diémé, Amadou Dia, respectivement président et vice-président du collectif des propriétaires de parcelles à Mbour 4 extension, mais aussi Bocar Sy, Ibrahima Sy, etc.

Pour rappel, tout est parti des parcelles qui ont été attribuées à des populations, à la suite d’un lotissement opéré par la ville de Thiès en 2006. Ce n’est qu’après coup, que les autorités s’étaient rendues compte que le lotissement empiétait dans la forêt classée, ce qui a constitué un obstacle infranchissable depuis lors, pour la simple raison que cela nécessite une déclassification avant toute probable occupation.

Ce qui n’est pas encore le cas, malgré la promesse ferme tenue par le Chef de l’Etat en 2017. Malgré une telle situation, les gens ont continué à ériger des constructions irrégulières, ce qui a occasionné la décision de démolition.

Le guide religieux Serigne Khadim Gaydel Lô s’est par ailleurs prononcé sur les récents évènements liés à l’affaire Ousmane Sonko. Selon lui, il faut que la jeunesse de ce pays fasse preuve de retenue, car les revendications ne manquent jamais dans la vie. Pour lui, c’est inconcevable de s’adonner aussi gratuitement à des pillages et des saccages de choses qu’on ira ensuite chercher dès le lendemain.

Il renseigne que beaucoup de ses talibés, qui travaillaient dans certaines entreprises, sont aujourd’hui en chômage technique à cause de ces saccages aveugles.

Il ajoute que le Président Macky Sall a annoncé plusieurs milliards et beaucoup de projets pour prendre en charge les préoccupations des jeunes, mais il faudrait de bonnes mesures d’accompagnement pour faciliter l’accessibilité et ce sont toujours les laissés-pour-compte qui portent la contestation. Mais d’après lui, il urge aussi de renforcer les entreprises, car elles sont capables de résorber le chômage des jeunes, à condition qu’ils aient un métier.






L’As



Cliquez-ici pour regarder plus de videos